Fermer
Secteurs / Activités

    Les secrets de la mode qui marche

    Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

    Malgré la crise, de grandes enseignes de prêt-à-porter renforcent leurs positions. Leurs points communs ? Des produits bien ciblés, une excellente maîtrise logistique et un développement optimisé par la commission-affiliation.

    Sur un marché de l’habillement qui tousse, les Kiabi (mixte), Jules, Celio et Devred (homme) et le groupe Beaumanoir (femme) font partie de ces quelques acteurs du commerce indépendant organisé qui font mieux que résister. Les ingrédients de la réussite ? Une grande maîtrise de la marque et de la gestion des stocks. « Ces réseaux disposent d’une chaîne logistique performante, résume Evelyne Chaballier, directrice des études à l’Institut français de la mode (IFM). Sur ces problématiques de produits, de réassort et de réactivité, il y a une prime aux « gros ». Et les écarts s’accentuent en période de turbulences. »

    Ces dernières années, de grands réseaux expérimentés de mode masculine comme Celio (plus de 400 boutiques), Jules (groupe Mulliez ; 300 magasins) et Devred (groupe Omnium ; 150 unités), tous dotés d’une solide organisation logistique et d’une marque forte, se sont ouverts à la commission-affiliation. « Cette stratégie leur permet de toucher des tailles de villes plus petites et de parfaire leur maillage avec des détaillants locaux qui maîtrisent bien leur zone de chalandise », explique Evelyne Chaballier. Propriétaire des stocks dans le cadre de l’affiliation, la tête de réseau a tout intérêt à être performante dans sa gestion.
    Bâtir sur des fondations solides puis dupliquer son concept avec des partenaires, c’est aussi le parti pris par Gentleman Farmer, un concept de prêt-à-porter pour les hommes de 30 à 45 ans.
    Rachetée par le fonds d’investissement Cobalt Capital fin 2007, l’enseigne a retravaillé son modèle et renoué avec le développement.
    « En deux ans, nous avons structuré l’entreprise et déployé un concept facilement reproductible par les franchisés », confie la présidente, Anémone Bérès.
    Objectif : faire passer le parc de 20 magasins aujourd’hui à 80 d’ici 2013.Quand la griffe est bien positionnée et encadrée, le réseau a toutes les chances de réussite. « Le groupe Beaumanoir (Cache Cache, Patrice Bréal, Scottage, Bonobo et Morgan) est un modèle du genre au niveau logistique, de gestion des stocks, de positionnement et d’ancrage des marques, observe Evelyne Chaballier. On le voit encore avec Morgan, une griffe à forte notoriété qu’ils sont en passe de remettre à flots. » Avec ses réseaux de proximité ultra structurés, le groupe breton (858 M€ de chiffre d’affaires en 2009) aligne à ce jour plus de 1 000 magasins sous enseigne en France, dont 60 % environ d’affiliés.

    Une amorce de concentration s’annonce sur un marché français qui demeure encore largement atomisé. Des alliances ou des accords s’opèrent au bénéfice des réseaux les mieux structurés « en quête de parts de marché et de taille critique », selon l’experte de l’IFM. C’est le cas de Celio, dont le réseau d’affiliés a pris du poids suite à l’accord de partenariat signé avec l’enseigne Formen.

    Autre exemple : Kiabi (groupe Mulliez) avec la reprise de Vêti. Convertie à l’affiliation depuis 2005, la chaîne de mode familiale à petits prix implantée sur des grandes surfaces en périphérie a usé de tout son savoir-faire logistique pour intégrer dans les meilleures conditions 90 des 110 unités ex-Vêti, passés sous enseigne Kiabi via un contrat d’affiliation. Poids lourd du secteur, la chaîne nordiste conforte ainsi ses ambitions, la direction souhaitant porter le parc à 510 boutiques d’ici fin 2011, dont 330 en France.

    L’effet de crise conduit les enseignes d’habillement à se recentrer sur leurs fondamentaux. Voire à saisir des opportunités. « Quand la marque et le concept sont bons, le consommateur répond », conclut Evelyne Chaballier.

    A lire également

    • Devenir franchisé en restauration rapide : 8 enseignes qui recrutent
      19 Jan 2018

      Brioche Dorée : un leader à la française La première Brioche Dorée a vu le jour à Brest en 1976. Cette enseigne créée par Louis Le Duff, fondateur du groupe qui porte son nom, allie restauration rapide et tradition française, mais aussi artisanat et industrie. Ses points de vente installés en centres commerciaux, centres-villes, gares, aéroports… Lire la suite

    • Devenir franchisé en restauration rapide : les créneaux porteurs
      15 Jan 2018

      Avec en moyenne une soixantaine d’enseignes à la recherche de franchisés représentées sur le salon Franchise Expo Paris (prochaine édition du 25 au 28 mars 2018), la restauration s’impose depuis plusieurs années comme l’un des secteurs les plus dynamiques du commerce organisé. Grâce notamment au fort développement des réseaux de restauration rapide, encouragé par le… Lire la suite

    • Un métier de services au plus près des consommateurs
      15 Déc 2017

      Ceux qui sont attirés par la réparation de smartphones ont donc l’embarras du choix. Il est certain que l’activité est attractive, en particulier parce qu’elle simple et ne nécessite qu’un investissement relativement modéré, avec un  apport personnel de l’ordre de 35 000 euros pour un investissement global (hors local) de 100 000 euros en moyenne. Bien… Lire la suite

    • Spécialistes de la réparation et généralistes de la téléphonie
      15 Déc 2017

      Parmi les autres intervenants, Akses propose, depuis 2014, une offre d’accessoires  (coques de protection, objets connectés, gamme audio) mais aussi la réparation de smartphones et de tablettes. Le réseau, qui se développe en licence de marque, réunit 8 unités autour de Lyon et dans le Sud de la France. Avelis Connect s’est spécialisé dans la vente… Lire la suite

    • Point Service Mobiles, une enseigne leader
      15 Déc 2017

      Pionnier, puisque sa première unité a ouvert ses portes à Paris fin 2006, le réseau de franchise Point Service Mobiles, filiale du Groupe SPB, a mis a point un concept performant, en proposant prise en charge immédiate des smartphones, réparation sur place en 40 minutes (dans l’immense majorité des cas), prêt d’un mobile en cas… Lire la suite

    A lire également sur ce thème

    • Le Comptoir Irlandais – Découvrez en exclusivité le Loch Lomond 50 ans
      16 Jan 2018

      Cette édition limitée embouteillée à 46,2° met en avant le subtil mariage des fûts de chênes américains et européens. Ce whisky déborde d’épices boisées et de fruits tropicaux, d’une couleur naturellement ambrée et d’une belle limpidité. Véritable vitrine de l’île verte et des pays celtes, Le Comptoir Irlandais offre une authentique invitation au voyage, par… Lire la suite

    • LE COMPTOIR IRLANDAIS – LES SOLDES, C’EST PARTI !
      15 Jan 2018

      Duffle-coats, pulls, vestes, cardigans, chemises, chemisiers, accessoires… C’est le moment de se faire plaisir ! Véritable vitrine de l’île verte et des pays celtes, Le Comptoir Irlandais offre une authentique invitation au voyage, par la découverte des saveurs et des couleurs de ces pays. Textile femme et homme, cave à whisky de légende, rayon bières… Lire la suite

    • Emmanuel Bourgeois, Directeur de l’expérience client chez Verywear
      04 Jan 2018

      Pouvez-vous nous présenter le groupe Verywear ? Verywear déploie son activité dans deux branches : le commerce sous enseignes et le B to B. Le groupe a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires global de 130 millions d’euros. Et nous devrions tenir l’historique cette année. Sur ce total, 110 M€ ont été réalisés par ses deux enseignes… Lire la suite

    • Gémo vise 10 % de chiffre d’affaires à l’export grâce à la franchise
      04 Jan 2018

      A  la tête de 435 grandes surfaces, succursales et affiliées, dans l’Hexagone, Gémo a choisi la franchise pour se développer hors métropole (16 unités à ce jour). L’enseigne de mode à petits prix était déjà présente par ce biais en France d’Outre-Mer, Suisse, Belgique, Maroc et Tunisie quand, le 1er décembre 2017, elle a inauguré… Lire la suite

    • Bleu framboise veut s’élancer en franchise
      17 Déc 2017

      Né d’un rêve de bricoleuse, Rachel Moniot, Bleu Framboise regroupe en une seule boutique tous les univers pour que « les tricoteuses, couseuses, bijouteuses », bricoleuses et autres bidouilleuses trouvent leurs bonheurs et réalisent leurs projets créatifs : laines, perles, boutons, rubans, tissus, merceries, trucs et bidules », comme le précise elle-même l’enseigne. Bleu Framboise se développe depuis… Lire la suite

    Enseignes du même secteur