Fermer
Secteurs / Activités

    Les plus maternantes ?

    Dernière mise à jour le 22 avril 2020

    Vous êtes décidé à sauter le pas de la franchise, et vous vous demandez quelles sont les meilleures enseignes ? Concept, coût, rentabilité, stratégie : découvrez les conseils des quatre spécialistes réunis par Franchise Magazine pour faire le bon choix.

    L’accompagnement du franchisé au démarrage de son projet peut prendre différentes formes d’un réseau à l’autre. Parfois très complet, il peut aller jusqu’à la présence d’un représentant du franchiseur lors de l’entretien avec la banque. Est-ce la meilleure option ? « Le franchiseur peut proposer ses services : s’il reste dans son rôle de proposition, on ne peut rien lui reprocher, répond Olga Romulus. Mais c’est vraiment au candidat de disposer et de prendre ce qui l’intéresse ou pas. » Un accompagnement poussé par le franchiseur ou ses partenaires référencés (pour l’étude de marché, le financement, les prévisionnels…) peut aider les candidats dans un premier temps. « Mais après c’est à eux de se prendre en main, souligne l’expert-comptable. Et surtout, de le faire d’une manière intelligente, c’est-à-dire de choisir des conseils expérimentés, honnêtes, qui connaissent le modèle économique de la franchise et, encore mieux, l’histoire de l’enseigne. »

    « Avant même d’être exigeant avec le franchiseur, il faut que le franchisé soit très exigeant envers lui-même, complète Laurent Kruch. Il faut qu’il prévoie d’investir dans du conseil – quand bien même ce conseil serait fourni ou proposé par le franchiseur ». Pour le spécialiste du géomarketing, un conseil en recherche immobilière, ainsi qu’un architecte ou un maître d’œuvre qui vient évaluer le local, font partie des experts à consulter impérativement, et moyennant finances.

    Sans oublier les réseaux d’accompagnement, les aides et les prêts d’honneur, rappelle Florence Soubeyran : « Les réseaux d’accompagnement, qui sont gracieux, sont de très bons challengers, notamment sur la construction du projet, en posant des questions, en apportant un peu de mentoring et de coaching et en faisant passer des entretiens au candidat avant qu’il se confronte au banquier. Tous les réseaux d’accompagnement sont des pistes intéressantes ; de même que les aides régionales, qu’elles soient sociales, fiscales ou économiques : le site les-aides.fr les recense. »