Fermer
Secteurs / Activités

    Auto : nouvelles pistes pour les réseaux de franchise

    Tribune publiée le 31 mai 2010 par Jean BEAUDOIN 
    En savoir plus sur l'auteur

    Le nouveau règlement européen encourage la performance des réseaux indépendants d’entretien & réparation automobile face aux réseaux des constructeurs.

     M. Joaquin Almunia, Commissaire à la Concurrence, vient de porter sur les fonds baptismaux les nouvelles dispositions du règlement qui va régir les professions du secteur automobile jusqu’en 2023.

    Au-delà du caractère complexe de cette nouvelle règlementation
    , dont l’application va s’étendre sur plusieurs années, retenons ce qui va directement affecter la pratique commerciale dans les réseaux.

    Deux dispositions principales sont prises :

    La première concerne les réseaux de distribution des constructeurs. Elle vise à restreindre le multimarquisme, naguère favorisé par le règlement qui vient d’expirer. Dans ce cadre, le nouveau règlement 330/2010 renvoie au règlement général – fort complexe au demeurant – et ne sera mis en vigueur qu’à compter de juin 2013.

    La seconde intéresse de très près les réseaux actuels d’entretien et de réparation car elle vise l’après-vente. Désormais la totalité des informations techniques et l’accès aux pièces de rechange devront être disponibles pour les réseaux indépendants qui pourront ainsi exercer les opérations de garantie, grâce en particulier à la diffusion du code VIN d’identification du véhicule et des pièces d’origine.

    Sans être à proprement parler une révolution, cette disposition applicable dès le 1er juin 2010 va donner des ailes aux têtes de réseaux qui vont pouvoir fournir à leurs adhérents, affiliés ou franchisés, les données indispensables à l’exercice serein d’une activité lucrative fondée sur le professionnalisme de leur savoir-faire.

    Toutes les grandes enseignes vont devoir se mettre à l’ouvrage pour disposer de ces informations vitales, s’équiper d’interfaces avec les constructeurs, monter des systèmes performants de logistique adaptés à la relation avec les équipementiers, lesquels fourniront les équivalences aux pièces d’origine…

    Voilà un chantier sur lequel les réseaux de franchise et d’affiliation vont pouvoir faire la preuve de leur efficacité et de leur capacité d’adaptation et d’innovation !

    D’ailleurs M. Michel Vilatte, Président de la FEDA, ne s’y est pas trompé, en se félicitant de cette ouverture que la profession appelait de ses vœux.

    Maintenant nous attendons que les Midas, Speedy, Feu Vert, Etapauto, Ad, L’auto, Roady, Api  et d’autres encore… fassent preuve de dynamisme. Certes les grands réseaux ont sans doute une longueur d’avance, mais la différence se fera sur des critères liés à la disponibilité de l’information, la rapidité de livraison, la possibilité de répondre aux attentes des points de service… La réparation indépendante a de beaux jours devant elle dans la compétition avec les réseaux des constructeurs.