Fermer
Secteurs / Activités

    Quelle forme organisationnelle choisir à l’étranger ? Le cas de l’hôtellerie

    Tribune publiée le 12 juin 2018 par Rozenn PERRIGOT 
    En savoir plus sur l'auteur

    « Les aspects réglementaires peuvent affecter le comportement des entreprises dans les secteurs du service », souligne l’auteur, qui a étudié les opérations d’un groupe hôtelier international, développé en propre, en franchise ou sous contrat de management.

    Par Rozenn PERRIGOT, Professeur à l’IGR-IAE Rennes – Université de Rennes 1

    ibis Styles Bordeaux Saint Jean

    Dans de nombreux secteurs d’activité, les entreprises doivent établir une présence physique sur un marché géographique pour interagir avec leurs clients. Dans les pays où la qualité des institutions politiques est faible, cela peut mettre en danger leurs actifs. Nous avons considéré ces questions dans le cas du secteur de l’hôtellerie.

    Dans le cadre d’une recherche menée par Francine Lafontaine, Nathan Wilson et moi-même, nous avons utilisé des données sur les opérations d’un groupe hôtelier multimarque et international. Plus précisément, nous avons examiné les opérations de 1 493 hôtels localisés dans cent pays à travers le monde pour lesquels nous avons eu accès à des données sur plusieurs années.

    1 493 hôtels localisés dans cent pays à travers le monde

    Nous avons donc travaillé sur un total de 5 584 observations. Nous avons couplé ces informations sur les hôtels du groupe avec des informations sur les marchés géographiques de ces hôtels, par exemple la qualité des institutions politiques, le nombre d’habitants, le PIB, l’activité touristique, le niveau de corruption.

    Nos résultats indiquent que dans les environnements où les institutions politiques locales sont plutôt faibles – comme l’indiquent principalement les indicateurs de la Banque Mondiale – et où les « règles du jeu » peuvent changer rapidement et facilement, le groupe hôtelier évite la propriété directe, à savoir évite de gérer les hôtels en propre.

    Système de franchise et contrats de management

    En revanche, plutôt que d’accroître l’utilisation du système de franchise comme le prévoient par ailleurs certains modèles, le groupe hôtelier s’appuie davantage sur une autre forme d’organisation couramment utilisée dans ce secteur, à savoir les contrats de management. C’est une façon pour le groupe de garder un certain niveau de contrôle sur ces hôtels et d’éviter le comportement potentiellement « free rider » de certains franchisés, comportement qui serait plus difficile à détecter et a « géré » sur de tels marchés.

    En conclusion, nos résultats montrent que les décisions relatives aux formes organisationnelles des hôtels varient significativement en fonction des caractéristiques des marchés géographiques dans lesquels ils sont implantés et de la qualité des institutions politiques locales. Ainsi, les aspects réglementaires peuvent affecter le comportement des entreprises dans les secteurs du service comme le secteur de l’hôtellerie.

    Article à lire: Lafontaine F., Perrigot R., Wilson N. (2017), The quality of institutions and organizational form decisions: Evidence from within the firm, Journal of Economics and Management Strategy, 26, 2, 375-402.