Fermer
Secteurs / Activités

    Que se passe-t-il quand les franchisés s’entraident au sein du réseau ?

    Tribune publiée le 18 avril 2018 par Rozenn PERRIGOT 
    En savoir plus sur l'auteur

    « Les relations entre franchisés sont peu étudiées alors qu’elles ont une importance indéniable », souligne l’auteur, qui a mené une étude sur la question. Et souligne l’intérêt pour les franchisés et les franchiseurs d’une entraide au sein du réseau.

    Par Rozenn PERRIGOT, Professeur à l’IGR-IAE Rennes – Université de Rennes 1

    Contrairement aux relations franchiseursfranchisés, les relations entre franchisés sont peu étudiées alors qu’elles ont une importance indéniable.

    Une étude de la centralité des franchisés dans leur réseau

    Dans le cadre d’une recherche menée par Brinja Meiseberg, Karim Mignonac, Assâad El Akremi et moi-même, nous avons souhaité comprendre l’impact de la centralité des franchisés (au sein des relations qu’ils entretiennent avec les autres franchisés du réseau) sur leur performance. Dans cette perspective, nous avons mené trois études de terrain distinctes et complémentaires concernant les secteurs de la restauration, des produits d’occasion et de la lingerie et impliquant 175 franchisés et managers de succursales.

    Entraide entre franchisés au sein du réseau

    Etre « central » ? Quel intérêt pour le franchisé ?

    Au niveau du franchisé, être central dans le réseau de conseils entre franchisés a un impact positif sur la performance de son point de vente, que celle-ci soit mesurée objectivement via le volume des ventes ou plus subjectivement via les évaluations des animateurs réseau. Ainsi, chaque franchisé a donc tout intérêt à s’impliquer dans les relations d’entraides, d’échanges, de conseils avec les autres franchisés de son réseau, afin d’améliorer la performance de leur unité. Cet investissement parfois coûteux en temps s’avère positif.

    Avoir des franchisés centraux ? Comment faire pour les franchiseurs ?

    Les franchiseurs, eux aussi, ont tout intérêt de leur côté à favoriser les interactions entre franchisés et non seulement les interactions tête de réseau-franchisés. Il peut s’agir de multiplier les occasions de rencontres et socialisation, par exemple les formations, les réunions, les commissions ou les conventions. La culture du réseau doit ainsi favoriser les échanges multidirectionnels et la coopération entre franchisés. Ainsi, lors du recrutement de nouveaux franchisés, les développeurs de réseau doivent accorder une attention particulière à la volonté des candidats à coopérer avec la tête de réseau et les autres membres du réseau, et à leur esprit d’équipe. Ces interactions entre franchisés peuvent aussi contribuer au développement des innovations au sein du réseau.

    Article à lire: Meiseberg B., Mignonac K., Perrigot R., El Akremi A. (2017), Performance implications of centrality in franchisee advice networks, Managerial and Decision Economics, 38, 1227-1236.