Fermer
Secteurs / Activités

    Opter pour la franchise directe ?

    Dernière mise à jour le 18 février 2019

    Parce qu’elle supprime les intermédiaires et permet de recruter des partenaires plus proches du terrain, ou parce qu’elle autorise, selon eux, un contrôle facilité du concept transmis, certains franchiseurs préfèrent la franchise directe.

     Parmi les franchiseurs français déjà bien présents à l’international, certains ont choisi de se développer plutôt en franchise directe.

    C’est le cas du groupe Gautier, fabricant de meubles qui développe l’enseigne du même nom  et revendique 120 magasins dans le monde, dont 50 hors de l’hexagone. Du Canada à la Corée du Sud ou à l’Ukraine et l’Ouzbékistan en passant par l’Algérie et l’Arabie Saoudite, il compte des franchisés au total dans 35 pays.

    Gautier-Montreal
    Magasin de meubles Gautier à Montréal, au Canada.

    Son choix : signer de simples contrats de franchiseavec exclusivité territoriale”. Car, selon son directeur général, David Soulard,  “la masterfranchise crée des niveaux intermédiaires coûteux : le masterfranchisé  prenant au passage sa marge, le produit devient inabordable sur le marché local”.

    L’expérience du groupe lui a aussi appris, explique-t-il, qu’il valait mieux “rechercher un partenaire par grande ville plutôt que pour tout un pays”. La franchise directe permet en effet de signer à chaque fois “avec un entrepreneur qui connait très bien le marché local, notamment pour l’implantation exacte du magasin. Si vous ne vivez pas à Séoul, vous ne savez pas où vous installer”, fait valoir David Soulard. Et mieux vaut selon lui travailler “avec un partenaire différent pour Dehli, Bombay ou Bangalore qu’avec un seul pour tout le sous-continent indien”.

    “Nous ne comptons que sur nous-même pour transmettre nos valeurs”

    Bureau-Vallee-Espagne
    L’un des magasins du réseau Bureau Vallée en Espagne.

    Même choix en faveur de la franchise directe pour Bureau Vallée, distributeur de bureautique qui revendique quelques 300 magasins dont 50 à l’international. Mais d’autres raisons sont invoquées : “Nous préférons une présence directe pour la qualité de la performance et l’adaptation nécessaire aux marchés,  explique Bruno Peyroles. Et nous avons choisi de ne compter que sur nous-même pour être assurés de transmettre nos valeurs”, ajoute le Pdg-fondateur.

    Le réseau s’est implanté notamment en Espagne où il a ouvert son premier magasin en propre en 2008, “après avoir beaucoup adapté le concept”, puis son premier franchisé en 2013 et où il vient d’ouvrir sa vingtième unité. Basée à Barcelone, la directrice pour l’Espagne avance un objectif de 50 points de vente “d’ici trois ans”, essentiellement avec des franchisés.

    Bureau Vallée se développe aussi en Afrique (Cameroun, Canaries, Tunisie…) et conclut des pactes d’actionnaires avec de “gros franchisés” dans les Dom-Tom.