Fermer
Secteurs / Activités

    Beauté : les parfums s’entêtent

    Élargissement de l’offre (Beauty Success et Nocibé), alliance stratégique (Passion Beauté et Douglas) : derrière les leaders succursalistes, les enseignes de commerce organisé sont très actives sur un marché des parfums qui résiste bien.

    Un marché juteux

    Si d’autres secteurs semblent frappés d’inertie – la faute à “la crise” –, c’est loin d’être le cas pour la parfumerie sélective. Les acteurs du segment multiplient les initiatives pour conquérir des parts d’un marché qui demeure juteux, peu importe la conjoncture (voir encadré).

    La parfumerie est une activité refuge qui a tendance à préserver les marges et à être plus performant que la moyenne quand le climat économique s’assombrit”, analyse Philippe Georges, PDG de Beauty Success (280 magasins dont 205 franchisés ; 228 M€ de CA l’an passé, en croissance de 6 %).

    Enseignes du même secteur