Fermer
Secteurs / Activités

      Bilan Laforêt 1er semestre 2016 : un marché immobilier dynamique mais sous tension ! - Com. de presse du 30 juin 2016

      Com. de presse
      30 juin 2016
      Parmi les points à retenir :
       
      Une demande à la hausse sur l'ensemble du territoire : 
       +9% par rapport au premier semestre 2015
       
      Une pénurie toujours plus forte de petites surfaces : 
      -0,5% au niveau national !
       
      Des transactions portées par les primo-accédants et les investisseurs : 
      Les primo-accédants représentent près de 40% des volumes de transactions
       
      Des prix qui se redressent sur l'ensemble du territoire : 
      une croissance de +0,6% au niveau national
       
      Des délais de vente sous la barre des 100 jours
      94 jours au niveau national, soit un recul de 5 jours par rapport au 31 décembre dernier !
       
      Les négociations sont plus serrées 
      L'écart de prix s'établit au niveau national à 5,1% soit un recul des négociations de 0,9 points.

       

      En ce premier semestre 2016, le marché de l’immobilier ancien ne semble pas faiblir, confirmant l’embellie amorcée l’an dernier. Au niveau national, le nombre de transactions est à la hausse avec une reprise sensible dans toutes les régions, qui confirme un regain de dynamisme. Côté acquéreurs, les primo accédants sont toujours plus nombreux à se lancer, tandis que la pierre séduit de nouveau les investisseurs. Soutenu par des prix tempérés, le marché se révèle donc particulièrement actif.

      La hausse de la demande se concentre toutefois tout particulièrement sur les petites surfaces, qui ont le vent en poupe. Côté secundo-accédants, la confiance semble de nouveau là avec le retour des achats de confort. Autre tendance forte : les transaction  se concluent plus vite et suscitent moins de négociation. Au plan national, le  délais de vente reculent sous la barre symbolique des 100 jours, tandis que l’on assiste à un rebond des prix au niveau national. Néanmoins, ces indicateurs favorables ne doivent pas masquer les disparités importantes qui persistent selon les logements et leur situation géographique.

      Le bilan de ce 1er semestre est donc très encourageant. Le marché immobilier est placé sous de bons auspices grâce, notamment, à des conditions de crédit exceptionnelles. Les acquéreurs l’ont bien compris. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils sont globalement tous de retour !

       

      50 000 €
      Apport personnel
      28 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur LAFORET

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise LAFORET
      Consultez l'Indicateur de la Franchise