Fermer
Secteurs / Activités

    Bricolage et jardinage : les enseignes font leur marché sur le Web

    En quelques mois seulement, cinq sites de vente en ligne sont successivement tombés dans l’escarcelle de grandes enseignes de bricolage et de jardinage. Des acquisitions en série qui répondent à un enjeu de taille pour l’avenir : celui du multicanal.

    S’acheter une expertise Web

    C’est le groupe Adeo qui a tiré le premier à la mi-2012. Fin juin, la maison-mère des enseignes Leroy Merlin (succursaliste) et Weldom (groupement), elle-même détenue par la famille Mulliez, rachetait la société Elbée, pure player de la vente de meubles et de déco, avec les sites Delamaison.fr et Decoclico.fr.
    Objectif principal de l’opération, selon le numéro 2 du bricolage en France (derrière le tandem intégré Castorama/Brico Dépôt) : compléter son offre par de nouveaux univers, complémentaires à celui du bricolage et renforcer ainsi son attractivité auprès de nouveaux clients. Mais pas seulement, soulignent de nombreux observateurs.
    Il s’agissait aussi pour le groupe de s’acheter une expertise Web. Le propre site de e-commerce de Leroy Merlin n’a jamais vraiment décollé depuis sa création et l’enseigne n’est pas particulièrement connue pour ses performances on-line. Une tendance qu’elle espère bien voir s’inverser, grâce à ce rapprochement avec une entité ayant généré en 2011 près de 40 millions d’euros sur la toile.

    Enseignes du même secteur