Fermer
Secteurs / Activités

    Chez Midas, les femmes entrepreneures prennent place !

    Midas compte aujourd’hui en France plus de 367 centres parmi lesquels une majorité est tenue par des hommes. Pourtant, le nombre de candidates au lancement ou à la reprise d’un centre ne cesse de grandir. Zoom sur trois franchisées Midas, symboles de l’évolution des mentalités.

    Félicia SOULIER – DIJON

    Fmidas- 9mars2020 – 1élicia a rejoint le réseau Midas en 2011. A l’âge de 37 ans, elle a su faire profiter son centre de son expérience dans la gestion d’entreprise et d’un souci permanent d’une image rendue impeccable. « Je voue une véritable passion pour le commerce et les chiffres. J’ai souhaité très jeune avoir une vie de famille, ce qui m’a encouragée à m’orienter vers une activité indépendante. Nous avons alors monté plusieurs affaires avec mon mari (stations services et restaurant) avant que moi-même je devienne franchisée Midas. Je suis entourée d’un chef d’atelier de trois collaborateurs et d’un apprenti. N’étant pas experte de l’automobile, je m’appuie sur eux pour les conseils techniques à apporter aux clients. Je me suis par ailleurs affirmée à travers le pilotage administratif de mon enseigne. Et je suis parallèlement très à cheval sur l’organisation générale du centre : les règles de vie, le respect des horaires, la propreté des tenues, la visibilité des offres. Il est primordial de renvoyer une image à la fois professionnelle et conviviale. »

    Juliette DRU – DENAIN

    midas- 9mars2020 – 2A 36 ans, Juliette s’est lancée en octobre 2018 dans le réseau Midas. Gérante majoritaire aux côtés de son père, elle est fière de son affaire familiale qu’elle mène avec bienveillance et détermination. « Après 13 ans dans le prêt-à-porter, le choix de tenir un centre Midas peut sembler incongru. Pourtant ce grand écart est apparu assez évident quand en 2017, j’ai rencontré les recruteurs Midas sur Franchise Expo à Paris. Je cherchais alors à monter ma propre entreprise et j’ai tout de suite compris qu’avec Midas, l’accompagnement serait sans faille. Le secteur de l’automobile m’attirait car mon père tenait lui-même un garage. Mon désir d’entreprendre, l’encadrement proposé par Midas et la fibre mécanique paternelle se sont donc rejoints. Aujourd’hui je gère l’accueil, les devis, la facturation, la comptabilité et j’acquiers tous les jours de nouvelles compétences techniques grâce à mon équipe. Mon immersion au sein de Midas ne fait que commencer mais tous les indicateurs sont au vert pour poursuivre mes ambitions professionnelles avec la marque. »

    Marine LIRIO – OULLINS

    midas- 9mars2020 – 3Marine vient de fêter les deux ans de son centre Midas en avril dernier. Elle a saisi l’occasion de reprendre un site existant doté d’une excellente notoriété à Oullins pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale du haut de ses 34 ans. « Après un BTS dans la vente, j’ai travaillé dans le monde de l’automobile pendant 8 ans avant que cette opportunité de reprise de centre ne se présente. Je connaissais bien les vendeurs et c’est ainsi que j’ai été facilement intégrée dans le réseau. J’ai gardé l’ensemble du personnel – 7 personnes – qui a cru en moi et en mes qualités de manager en plus de mes connaissances métier que je développe encore chaque jour. Ce que j’apprécie dans ce réseau de franchises, c’est le sérieux et la proximité des services support. Cela nous permet d’une part, de pleinement nous investir dans la gestion de notre affaire, et d’autre part de partager nos expériences de terrain avec nos confrères. A ce titre, j’ai intégré le bureau de l’AFM – Association des Franchisés Midas – pour vivre à 400% mon engagement. »

    Inès CHARARA, Chargée du recrutement des franchisés chez Midas France :

    midas- 9mars2020 – 4« Dans le cadre du développement de notre réseau, nous sommes avant tout à la recherche de personnalités. Qu’ils soient hommes ou femmes, nos chefs de centre doivent d’abord faire preuve de motivation et d’un sens aigu du commerce. Nul besoin d’être issu(e) du secteur de l’automobile pour rejoindre Midas. Ce qui prime, c’est la volonté de travailler en réseau tout en restant autonome dans la gestion de son centre. Sur notre vingtaine d’ouvertures par an, l’heure n’est malgré tout pas encore à la mixité mais l’audace des femmes se fait de plus en plus sentir. Elles sont de plus en plus nombreuses à candidater et à retenir notre attention. La reconnaissance de leurs qualités par la clientèle et leurs confrères est indéniable. Nous encourageons donc les entrepreneuses à ne pas rougir de cette ambition d’acquérir un centre Midas ! Elles sont les bienvenues et gages d’une plus grande richesse humaine de nos équipes ».

     

     

    60 000 €
    Apport personnel
    25 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur MIDAS

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise MIDAS