Fermer
Secteurs / Activités

    Commerce associé : la reprise se confirme - Brève du 21 mai 2012

    Les enseignes du commerce associé ont vu leur chiffre d'affaires progresser de 4,1 % en 2011. Elles tablent sur une croissance au moins équivalente en 2012.

    Les coopératives et groupements de commerçants ont réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de 131,4 milliards d’euros, en progression de 4,1 %, a annoncé lundi la Fédération des enseignes du commerce associé (FCA). Cette croissance vient confirmer la reprise déjà observée en 2010 (+ 4,2 %) après le trou d’air qui avait suivi, en 2009, le déclenchement de la crise.
    Dans un contexte économique resté tendu, les réseaux d’indépendants actionnaires de leur enseigne “ont donc une fois de plus fait mieux que le commerce de détail en général [dont la hausse est estimée entre 2 et 3 %, Ndlr] , a tenu à souligner Guy Leclerc, Président de la FCA. Ils atteignent ainsi aujourd’hui, et après 10 ans de croissance ininterrompue, 28,5 % de parts de marché”, a ajouté le responsable.

    L’alimentaire en pointe

    Les réseaux associés du secteur alimentaire (Intermarché, E.Leclerc, Système U…) affichent la plus forte croissance, avec un chiffre d’affaires hors carburant en hausse de 4,6 %. Avec carburant, il s’accroît de 7,8 %, à plus de 90 milliards d’euros. Permettant aux coopératives et groupements de totaliser plus de 42 % de l’activité du secteur.
    Le non alimentaire affiche lui une progression de 3,5 %, notamment portée par les réseaux de jouets et de puériculture (+5,3 %), d’équipement de la maison (+4,4 %), de sports et loisirs (+4,2 %), d’optique et d’audioprothèse (+4,1 %). Les services marchands (tourisme, services aux entreprises et à la personne) gagnent pour leur part 2,5 % ; et le commerce B to B 4,4 %.

    40 362 points de vente en France

    Les 142 enseignes adhérentes à la FCA ont parallèlement gagné 1 246 points de vente, portant leur parc global à 40 362 unités à la fin de 2011. “La tendance, parmi les chaînes, est très clairement au développement, que ce soit par ralliement de commerçants installés, création de magasins ou lancement de nouvelles enseignes. De plus en plus souvent d’ailleurs, dans les deux derniers cas, avec des porteurs de projets venus d’autres secteurs d’activité”, précise Alexandra Bouthelier, Déléguée générale de la Fédération.
    Le mouvement devrait se prolonger en 2012. Les adhérents à la Fédération visent ainsi 1 415 nouveaux points de vente gagnés à la fin de l’année. Ils sont par ailleurs 72 % à penser pouvoir faire de nouveau mieux, en termes de croissance, que leurs marchés respectifs.

    Lire aussi sur ce sujet :

    Les réseaux d'enseignes dominent le commerce de détail, selon l'Insee