Fermer
Secteurs / Activités

    Commerce coopératif et associé : les dirigeants gardent le cap - Brève du 22 février 2017

    Interrogé par la Fédération du Commerce coopératif et associé sur leurs perspectives d’avenir, les dirigeants de groupements mettent la croissance et le développement au programme pour 2017.

    81 % des groupements du Commerce coopératif et associé affirment que l’activité économique de leur réseau serait stable, voire en augmentation sur l’exercice 2016 et 69  % jugent leurs performances “au-dessus de leurs marchés de référence”. Un réseau sur quatre va jusqu’à estimer “que sa croissance va être supérieure à 2 %”.

    Voilà quelques-uns des principaux enseignements du Baromètre réalisé par la Fédération du commerce coopératif et associé en octobre et novembre 2016 auprès de 16 dirigeants de groupement membres, représentant plus de 20 000 points de vente gérés par plus de 9 500 entrepreneurs associés.

    “L’année écoulée n’a pas été aisée pour autant, nuance la FCA dans un communiqué. Concernant le financement, un dirigeant sondé sur quatre considère que les conditions pour investir se sont encore durcies en 2016.”

    Des perspectives positives pour 2017

    Pour 2017, les perspectives économiques restent positives, selon ce Baromètre : 63 % des groupements “misent sur un chiffre d’affaires en croissance” par rapport à 2016 et un réseau sur cinq situe cette croissance “au-dessus de 2 %”.

    Pour 100 % des réseaux interrogés, cette croissance sera accompagnée par la création de nouveaux points de vente : en effet, 44 % des dirigeants de groupements interrogés prévoient “plus de 10 ouvertures ou entrées d’adhérents” dans leur réseau.

    Priorité au développement et à l’expansion

    La grande majorité  (82 %) a également répondu qu’elle envisageait d’augmenter ou de stabiliser ses frais de fonctionnement et ses moyens en 2017. Les hausses de moyens seront tournées en priorité “vers le développement et l’expansion” (62 %), “vers l’animation du réseau (56 %), puis “en direction des systèmes d’information/moyens logistiques” (38 %) et “vers Internet et le e-commerce (31 %).

    Selon la Fédération du commerce associé, le chiffre d’affaires des groupements de commerçants indépendants a progressé de +3 % en 2015, à 146,9 Mds€, soit 30,5 % du commerce de détail en France. Revendiquant “près d’un tiers du commerce de détail” français, ces groupements évaluent leur poids dans l’économie française à “7 % du PIB”.