Fermer
Secteurs / Activités

    Commerce de détail 2006 : la prime aux spécialistes - Brève du 8 juin 2007

    Croissance maintenue en 2006 pour le commerce de détail et l’artisanat commercial, avec une hausse des ventes de 2,1% en volume, après 2% en 2005, telle est la principale tendance mise en évidence par les chiffres rendus publics hier par l’Insee.

    Si l’on excepte les pharmacies (+7,8%), qui tirent comme de coutume l’ensemble vers le haut, ce sont les magasins “non-alimentaires spécialisés”  qui progressent le plus (+4,3 comme en 2005), grâce “aux spécialistes de l’équipement du foyer”, “portés notamment par l’essor des produits numériques et la baisse des prix” précise l’institut de la statistique. En revanche, les “magasins spécialisés dans l’aménagement de l’habitat et la culture, les sports et les loisirs ralentissent quelque peu, tout en conservant une croissance importante”.

    Dans l’alimentaire, ce sont aussi les spécialistes (boulangers, patissiers, charcutiers) qui s’en sortent le mieux (+ 0,5 après trois années de repli), tandis que les généralistes reculent : avec -0,1 pour les grandes et -0,5 pour les petites surfaces.

    Dans l’automobile, les ventes au détail stagnent en volume avec un recul du nombre des immatriculations. Même tendance dans l’entretien et la réparation auto en raison “en partie”, d’une “nouvelle diminution du nombre des accidents de la route”...La vente de carburants a quant à elle reculé en raison de la hausse de leurs prix.

    La moto se distingue en revanche (commerce et réparation) en poursuivant sa  “belle croissance” (+ 2,9% en volume).

    Des chiffres qui donnent une idée du contexte, mais n’indiquent pas les performances réalisées par les chaînes de franchise et de commerce associé. Dont on sait, toutefois, qu’elles ont été , pour l’essentiel, au-dessus de la moyenne générale en 2006.

     Voir les tendances du commerce associé