Fermer
Secteurs / Activités

    Conso : plus discrète, la montre doit s'adapter à son temps. - Brève du 30 avril 2008

    Finie la tendance bling bling et place à la discrétion chic ?Après avoir enregistré une croissance exceptionnelle depuis 2 ans, le marché français de la montre va subir en 2008 le contrecoup de la détérioration de la conjoncture économique dans l’Hexagone.” Même si au premier abord, l’introduction de la dernière étude du cabinet Precepta sur la distribution des montres semble alarmiste, le marché de ce microsecteur sera tout de même à la hausse en 2008. Ainsi les ventes devraient afficher une croissance de 3,5 %, par rapport à 2007 qui fut déjà une année exceptionnelle à + 11,2 %. “Mais cela est essentiellement due à un effet valeur”,  précise l’étude. Bref, les Français achètent presque toujours autant de montres, mais plus onéreuses.
    Par ailleurs, le collège d’experts Precepta pointe plusieurs défis que les professionnels du secteur vont devoir relever dans les prochaines années. En premier lieu, il semblerait que les points de ventes destinés aux produits d’horlogerie n’aient pas suffisamment assimilé l’évolution de la montre en tant qu’accessoire de mode. “Les professionnels du secteur vont devoir négocier un virage décisif et tirer les leçons de l’évolution de leur métier. Le passage d’artisan bijoutier à distributeur gestionnaire va passer nécessairement par la modernisation des points de vente, l’amélioration du merchandising et une gestion plus professionnelle de la marque.”
    De plus, les opérateurs vont aussi devoir s’adapter au boom du e-commerce ainsi qu’aux nouveaux lieux d’implantation des points de vente, comme les zones de transit en aéroports ou les centres commerciaux.