Fermer
Secteurs / Activités

    Croissance retardée dans la mode enfantine

    Les enseignes de mode enfantine, après un exercice 2012 sans relief, se montrent optimistes quant à leur programme d’expansion cette année. Statu quo dans les vestiaires masculins et mixtes.

    Les franchiseurs préparent les beaux jours

    2013, reprise de la croissance ? Cette espérance (un vœu pieu ?) semble en tout cas formulée par bon nombre de distributeurs de prêt-à-porter enfantin après plusieurs années délicates marquées par un recul implacable des ventes d’articles textiles.

    Les projets d’ouverture ne manquent pas puisque les dix chaînes du segment ayant indiqué leurs chiffres de développement escomptent 104 nouveaux magasins en franchise et en commission-affiliation cette année. Rappelons qu’ouverture peut signifier création pure ou “basculement” d’une succursale en affiliation.

    Tape à l’œil, le concept enfant du groupe Mulliez, se distingue par un bel exercice 2012 : 9 ouvertures qui lui permettent de franchir le cap des 50 points de vente affiliés (pour un parc total de 187). Idem pour La Compagnie des Petits (53 boutiques affiliées, + 11 en 12 mois). Catimini, la chaîne haut de gamme du groupe Zannier, a joué la prudence (2 inaugurations) mais se montre plus ambitieuse sur 2013 avec 10 projets envisagés.

    Mention bien pour la jeune enseigne Interdit de me Gronder (18 boutiques). La griffe “décontractée chic et branchée”, qui commercialise son concept depuis 2011, a inauguré 7 affiliations l’an passé et envisage 12 nouvelles adresses sous cette forme ces prochains mois.