Fermer
Secteurs / Activités

    Délais de paiement : après le brico, l'auto - Brève du 4 juin 2008

    La réduction des délais de paiement, prévue par la loi de modernisation de l’économie (LME), avait déjà suscité la semaine dernière une levée de boucliers de la part du secteur du bricolage. Voilà que les professionnels de l’automobile affichent à leur tour leurs réticences face à cette disposition.
    C’est par la voix de la Feda (Fédération des entreprises de distribution automobile), qui regroupe notamment les enseignes Feu Vert, Midas, Maxauto et Speedy, que la profession s’est exprimée. En soulignant que la réduction des délais de paiement à 60 jours (voire à 30, possibilité évoquée la semaine dernière par le rapporteur du projet de loi, Jean-Paul Charrié) pourrait, dans une filière où, comme dans le bricolage, la rotation des produits est très longue (120 jours en moyenne), “peser 350 millions d’euros en besoin de fonds de roulement supplémentaires aux grossistes-distributeurs.”
    “L’application de la loi serait impossible à tenir. À moins d’obliger le garagiste à payer plus rapidement que les 50 jours auxquels il est habitué, ce qui serait irréaliste”,
    a confié le président de la Feda, Michel Vilatte, à notre confrère Rechange Automobile.
    À noter que contrairement à la Fédération des magasins de bricolage (FMB), la Feda accepte, en revanche, l’idée d’un délai accordé jusqu’en 2012 pour l’application de la loi, sur la base d’accords interprofessionnels. Sans cacher, toutefois, qu’il serait souhaitable de l’accompagner d’un certain nombre de mesures de nature à soutenir la profession.

    80 000 €
    Apport personnel
    25 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    60 000 €
    Apport personnel
    25 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur SPEEDY

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise SPEEDY
    Consultez l'Indicateur de la Franchise