Fermer
Secteurs / Activités

    Ecoute! Ecoute! : nouvelle entente pour un nouveau départ - Brève du 5 juin 2008

    Philippe Mondan, ex-DG de la Fnac ne s’occupera plus de l’avenir du réseau d’aides auditives Ecoute! Ecoute! Il doit ces jours-ci signer son retrait du capital de la société. “En fait, depuis novembre, il n’assure plus de fonctions opérationnelles. Entre-temps, Jean Fournier, l’autre directeur et cofondateur du concept, a aussi quitté la société”, explique Stephen Douezy, troisième cofondateur et dernier élément du trio de départ.
    Mais l’homme n’est pas seul. Il s’est adossé à Turenne Capital, un fonds d’investissement devenu majoritaire dans la société. Pour la partie opérationnelle, il peut aussi désormais compter sur Serge Bienabé, nommé directeur délégué comme lui, par Turenne Capital.
    Le duo aux commandes a décidé de donner un nouvel élan au réseau. “Nous avons retravaillé le positionnement. Notre but est d’accélérer les offres ciblées afin de partir à la conquête d’une clientèle qui ne serait pas forcément intéressée par l’aide et la protection auditives.” Ainsi, la société met en place des supports marketing, des produits spécifiquement dédiés aux chasseurs, aux dentistes…
    En parallèle, la nouvelle direction souhaite aussi installer des unités Ecoute! Ecoute! en corner dans des lieux stratégiques comme des pharmacies ou des opticiens. Cette dernière innovation en a d’ailleurs entraîné une autre. Nous avons demandé à un cabinet spécialisé de nous proposer des prototypes pour l’aménagement de ces corners. Nous avons été séduits. Du coup, nous allons modifier nos codes couleur ainsi que l’esprit de nos boutiques.”
    Place donc à une nouvelle identité visuelle. Des nouvelles normes qui seront visibles dès la deuxième quinzaine de juillet dans l’unité pilote de la rue du Faubourg -Saint-Honoré (Paris).
    Aujourd’hui, le réseau Ecoute! Ecoute! compte 18 unités dont 14 en licence de marque. Le 28 juin, la direction inaugurera la 19e boutique à Lyon. En 2007, le réseau a réalisé un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros. Un résultat qui devrait doubler d’ici à 2010.

    Enseignes du même secteur