Fermer
Secteurs / Activités

    En mars, le commerce spécialisé n'est pas reparti - Brève du 15 avril 2009

    « Un premier trimestre très difficile, avec une consommation qui ne semble réagir qu’aux politiques commerciales très agressives, ce qui pénalise et fragilise fortement les entreprises du commerce dont les marges sont affectées ». La fédération pour l’urbanisme et le développement du commerce spécialisé Procos (233 enseignes et 33 460 points de vente) ne s’en cache pas : son panel mensuel révèle une baisse d’activité en cumul sur le 1er trimestre 2009 de 3,1 % pour les boutiques et  4,4 % pour les moyennes surfaces.
    En mars 2009, les boutiques de centre-ville et centre commercial ont enregistré une baisse de 3,5 % de leur chiffre d’affaires. Tandis que les moyennes surfaces de périphérie accusent une chute de – 4,7 %, à périmètre comparable. Ce, alors même que la période de référence (mars 2008) avait déjà été difficile (- 3,2 % pour les boutiques, – 1,3 % pour les moyennes surfaces). Le décalage des fêtes de Pâques au mois d’avril (en mars l’année dernière) a notamment impacté la consommation de certains secteurs, comme l’alimentaire spécialisé.
    Seule note d’optimisme : l’équipement de la personne a plutôt résisté et devrait, selon Procos, enregistrer « une petite croissance », grâce aux performances de la chaussure. « Le beau temps et les « soldes flottantes » ont sans doute favorisé la vente des collections printemps/été, indique la Fédération. Toutefois les résultats sont extrêmement contrastés d’une enseigne à l’autre avec des amplitudes d’évolution pouvant aller jusqu’à + 15 %/- 15 % ». « L’effet printemps » a également été bénéfique pour les enseignes de santé/beauté.