Fermer
Secteurs / Activités

    Encore un semestre déprimant pour l'habillement - Brève du 5 août 2013

    Conjoncture, météo exécrable : la consommation d'articles d'habillement et textiles a reculé de 2,3 % lors du premier semestre comparé à 2012, selon l'IFM. Le prêt-à-porter enfant a souffert (-3,6 %).

    Les distributeurs de prêt-à-porter n’ont toujours pas de quoi se réjouir. Selon l’Institut Français de la Mode, les ventes affichent une baisse globale de 2,3 % en valeur et à surface comparable sur les six premiers mois de l’année. Les semestres se suivent et se ressemblent pour un marché de la mode en recul constant ces dernières années (-2,2 % en 2012). Après un moi de mai très dégradé (-8,2 %), les professionnels du secteur ont toutefois enregistré une légère embellie en juin, conclu à +2,9 %.
    Sur l’ensemble du premier semestre, c’est la mode enfantine qui présente les moins bonnes performances (-3,6 %). L’homme (-1,9 %) et la femme (-1,7 %) limitent la casse. Les hyper/super (-9,3 %) et les magasins populaires (-7,7 %) sont les circuits de distribution les plus pénalisés quand les grands magasins (-1,3 %), les indépendants multimarques (-1,7 %) et les chaînes spécialisées (-2,2 %) résistent davantage.