Fermer
Secteurs / Activités

    Franchise : le salon a mis en évidence les secteurs et les concepts qui résistent - Brève du 18 mars 2009

    Avec près de 400 exposants – dont 330 enseignes – et 26 900 visiteurs à Franchise Expo Paris, la franchise a montré qu’elle résistait bien à la crise en ce début 2009. Le Salon, qui avait accueilli 28 400 visiteurs en 2008, accuse certes une baisse de fréquentation de 5 % et les organisateurs reconnaissent en privé “une quarantaine” d’enseignes en moins dans leurs allées – dont quelques défections surprises de dernière minute – mais les entrepreneurs ont répondu “présent” et de nombreux contacts ont été noués. 
    Sans conteste, c’est le secteur de la restauration qui a été le plus animé et fréquenté, malgré certaines absences remarquées comme celle du groupe Le Duff. La petite restauration à emporter (et bon marché pour le consommateur) a, logiquement, connu le succès avec le trio sushis, pâtes, wok qui s’ajoute aux traditionnels pizzas et hamburgers. Mais d’autres concepts comme Fuxia ou Bretzel Burgard ont aussi attiré l’attention. Dans le même ordre d’idées, les valeurs sûres des terminaux de cuisson type La Mie Câline, les cavistes (Cavavin, Vinomania), les glaciers et les chaînes de chocolats (Jeff de Bruges, De Neuville) ont reçu de nombreuses visites.
    Parmi les attractions du Salon : les fleurs se sont distinguées cette année encore. Avec entre autres les trois stands monumentaux du groupe Monceau Fleurs. Pas de piscines en revanche et pour cause, mais des énergies renouvelables en veux-tu en voilà. Tandis que les concepts d’achat-vente (biens d’occasion) n’ont pas été ignorés par les candidats.
    Moins nombreuses qu’en 2008, les chaînes d’habillement n’ont toutefois pas démérité. Les Catimini, Chattawak, Orchestra, Soleil Sucré… ont connu de l’affluence. Surprenantes, les présences de Marco Serussi et  Body One (toutes deux sous procédure de sauvegarde) ont été diversement appréciées. Si la parfumerie et la maroquinerie en franchise étaient bien représentées, articles de sport et chaussures n’ont pas fait le salon, sauf l’exception remarquée de Loding.
    Les amateurs de vélo et de remise en forme avaient de quoi satisfaire leur curiosité, mais les autres activités de loisirs n’ont pas brillé. Dans l’automobile, privée de l’Eléphant Bleu, la location low cost (Ucar) et le lavage ont été actifs.
    Dans les services, les immobiliers se comptaient sur les doigts de la main. Les services à la personne étaient plus nombreux, avec les leaders bien en vue et quelques nouveaux. De même que dans la cartouche d’encre ou le courtage en travaux. Le secteur de la publicité, avec notamment la très remarquée Mobilboard, a su se mettre en valeur.
    Au total, les grandes tendances perceptibles lors de ce Salon confirment celles que notre enquête développement a mises en évidence en ce début d’année : certains secteurs résistent mieux à la crise que d’autres, mais globalement plusieurs centaines d’enseignes sont toujours en phase active de recrutement. Et les candidats sont là.
    La prochaine édition aura lieu en mars 2010. Le Salon changera toutefois de hall et se tiendra, peut-être, en semaine et non à cheval sur un week-end…  A suivre.