Fermer
Secteurs / Activités

      Immobilier : agences contre mandataires

      Sur un marché difficile, les réseaux de mandataires montent en puissance. Les chaînes traditionnelles, en franchise ou en coopérative, maintiennent leurs positions.

      Les grands réseaux résistent

      Par contraste, les plus grandes chaînes d’agences immobilières traditionnelles, comptant plus de 300 unités en franchise ou en coopérative, n’affichent pas de progressions positives et peu d’évolutions négatives. Sur le marché de la transaction dans l’ancien, c’est une performance honorable : selon une étude du cabinet Altares, les agences immobilières ont déploré au 3ème trimestre 2012 une explosion de 58 % des dépôts de bilan par rapport à la même période en 2011. Tandis que la Fédération nationale de l’immobilier estimait, début septembre 2012, que la profession dans son ensemble pourrait perdre 5 000 postes si la chute des ventes se poursuivait.

      Dans ce contexte tendu, Century 21, Orpi Solutions Immobilières, Laforêt Immobilier mais aussi Guy Hoquet L’Immobilier ou L’Adresse ont réussi à maintenir leur parc d’agences en franchise ou en coopérative. Et prévoient d’en ouvrir de nouvelles en 2013 : 90 pour Century 21, 80 pour Orpi et Guy Hoquet, 70 pour Laforêt. Même si l’heure est davantage à la consolidation qu’à l’expansion, comme en témoignent les ambitions plus modestes affichées par Avis Immobilier (12 ouvertures) et Era Immobilier (35).

      Enseignes du même secteur