Fermer
Secteurs / Activités

    In&fi – Le courtage de crédits : un grand métier plein d'avenir !

    Pour Pascal Beuvelet, Président d’In&Fi Crédits,  il n’y a aucun doute : « dans un environnement économique difficile, le courtage de crédits se forge un très bel avenir ».
    Les faits semblent lui donner raison.
     
    Aujourd’hui en France plus de 40 % des emprunteurs sollicitent un courtier en crédits avant de concrétiser une offre de prêt.
    La part de marché du courtage progresse très régulièrement de 11 % par an. Cette part est gagnée sur les banques qui réalisent désormais moins de 65 % de la distribution directe des crédits à l’habitat.
    La tendance haussière continue, la part de marché des courtiers dans la distribution du crédit à l’habitat devrait atteindre 60 % dans les 5 ans. 
    Cette tendance est inexorable.
     
    Les banques sont engagées dans une politique de réductions de leurs coûts. Sur le terrain cela se traduit par la fermeture de 10 à 15 % d’agences, sur un peu plus de 38 000, jugées non rentables. Dès lors, le recourt aux services de l’intermédiation devient une nécessité.
     
    L’engouement des emprunteurs pour les services apportés par les Courtiers est désormais bien identifié, il est sous-tendu par les profondes modifications comportementales des consommateurs en matière d’engagement financier :
     
    1)      Tout d’abord, la volonté de comparer. Il n’est plus envisageable de se lancer sans comparer le coût d’un acte aussi engageant et complexe qu’un prêt immobilier.
     
    2)      Ensuite, le fait que le nouvel emprunteur n’est plus captif de sa banque et le discours du conseiller clientèle n’est plus aussi convaincant, surtout dans une période où les banques sont controversées. La fidélité à son agence, son directeur, son conseiller à moins  de sens. Le zapping bancaire ne pose plus de vrai problème.
     
    3)      Il est beaucoup plus simple de consulter un Courtier et d’avoir en un seul rendez-vous l’accès à la quasi-totalité de l’offre bancaire.
     
    4)      La certitude de la compétence. Un seul courtier en crédit traite de 30 à 50 dossiers de prêts de banques différentes par an. A contrario, en moyenne une agence bancaire traite de 15 à 17 dossiers de ses propres crédits par an.
     
    5)      Enfin, et c’est naturellement le plus important pour un emprunteur, le courtier fait gagner du temps et de l’argent.
     
    Face à la hausse croissante de la demande, tous les grands réseaux sont organisés pour apporter des solutions de crédits au plus grand nombre des emprunteurs partout en France.
     
    Pascal Beuvelet Président d’In&Fi Crédits précise :« notre volonté est de répondre à la demande de nos clients emprunteurs, en proximité, partout en France et pas seulement dans les métropoles régionales. Nous avons identifié plus de 600 villes où la présence d’un courtier In&Fi Crédits est nécessaire pour répondre à la demande »
     
    Rejoindre le réseau In&Fi Crédits s’est se donner les meilleurs moyens pour construire une vie professionnelle harmonieuse et enrichissante dans l’intermédiation bancaire.
     
     

    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur IN&FI CREDITS

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise IN&FI CREDITS Trouvez votrelocal