Fermer
Secteurs / Activités

      In&Fi Crédits Rodez : Interview Benjamin Laurent - Com. de presse du 30 janvier 2013

      Com. de presse
      30 janvier 2013
      Quel a été votre parcours professionnel avant d’intégrer le Réseau ?
      J’ai suivi une formation au métier de comptable (IUT Gestion des Entreprises et des Administrations). A la fin de mes études, j’ai commencé à travailler dans le secteur bancaire. Au départ dans le service des successions pour la Caisse d’Epargne. Puis dans le service crédits du Crédit Agricole. Et 4 ans comme conseiller financier à la Banque Postale. Par la suite, je voulais m’orienter vers le métier de CGP (Conseil en Gestion de Patrimoine) dans le but de créer et développer mon propre portefeuille. Mais l’opportunité d’intégrer une agence immobilière avec la responsabilité de gérer un portefeuille syndic de plus de 1500 copropriétaires s’est offerte à moi. L’expérience à durée 2 ans, j’en ai profité pour découvrir aussi les métiers de la gestion de bien et la transaction immobilière. Simplement à l’issue des 2 ans, nous n’avons pas trouvé d’accord concernant le rachat des parts d’un des associés, c’est pourquoi j’ai décidé de m’installer comme courtier crédits.
       
      Pourquoi avoir choisi la franchise ? et en particulier In&Fi Crédits ?
      L’ouverture d’un commerce n’est pas chose simple. Il était donc important de bien s’entourer pour prendre les bonnes décisions et c’est pourquoi j’ai décidé de prendre une franchise. De plus, cela permet d’ouvrir beaucoup plus rapidement et même au quotidien, tous les outils et toutes les informations que nous donne le réseau nous permettent de nous concentrer sur les choses les plus essentielles. In&Fi Crédits était en début 2010 un des rares franchiseurs à recruter pour cette activité. Leur approche du métier de courtier avec un vrai savoir-faire, avec cette notion de service et de conseils que je ne trouvais pas dans mon ancien métier de conseiller financier m’ont convaincu.
       
      Quel sont les avantages de la vie d’un réseau ?
      Des personnes à l’écoute, une assistance, des méthodes. Comme je l’ai déjà dit, un gain de temps à l’ouverture mais aussi au quotidien pour ce qui est de trouver les informations nécessaires à l’évolution de notre métier, pour la communication… De plus c’est rassurant pour les clients.
       
      Vous êtes franchisé In&Fi depuis bientôt 3 ans. Quel bilan en tirez-vous ?
      Concernant le rachat de crédits, le bilan est mitigé. Il y a du potentiel mais je n’ai pas su l’exploiter par manque de temps et d’intérêt pour ce produit. En Revanche, je m’épanouie pour la partie prêts immobiliers. Le nombre de clients qui nous sollicitent ne cessent de croitre. Nous sommes dans une petite ville et le bouche à oreille fonctionne bien. Les professionnels de l’immobilier ainsi que les notaires se rendent compte eux aussi que notre approche du métier et différente de celle de nos confrères. Et si l’on considère le volume de prescription qui lui aussi augmente, c’est que nos méthodes doivent être bien perçues. Je suis globalement satisfait de faire ce métier et d’appartenir au réseau In&Fi Crédits même si nous avons encore beaucoup d’efforts à faire pour que le réseau continue de se développer et pour nous faire connaitre du grand public.
       
      Dans le contexte économique actuel, comment voyez-vous l’avenir de votre agence ? et du courtage en crédits ?
      Je suis convaincu que notre métier à beaucoup d’avenir à condition que les partenaires bancaires souhaitent maintenir les partenariats et arrêtent d’augmenter le montant de leur frais de dossier. On vient de connaitre une baisse du volume de transaction au niveau national de 25 à 30 %. Malgré cela, l’année a été plutôt bonne. Si l’on considère un retour à la normale, suivie d’augmentation de nos parts de marché sur les banques avec un réseau qui je l’espère fera parie des grands acteurs du courtage en crédits, il n’y a aucune raison d’être pessimiste. Il faut simplement être patient et continuer à travailler avec rigueur.
      Pour parler plus particulièrement de l’agence de Rodez, des projets sont en cours. Entre autre, nous souhaiterions renforcer l’équipe pour prospecter un peu plus les alentours de Rodez et être prêt pour traiter les dossiers quand nous serons sortis de cette « CRISE ». Tout le monde connait la situation du Crédit Immobilier de France, je pense que c’est une opportunité pour nous  de recruter du personnel qualifié. De plus, les salariés qui feront partis du plan social devraient partir avec une belle prime ce qui permettrait même aux agences qui n’ont pas la trésorerie nécessaire pour recruter des salariés, de recruter des Courtiers Crédits Mandataire.
       
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur IN&FI CREDITS

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise IN&FI CREDITS