Fermer
Secteurs / Activités
    LAFORET HABILLAGE 2019

    Interview de Sandra Rutman, nouvelle franchisée PresseTaux

    Com. de presse
    18 janvier 2019

    pressetaux – 3sept2018 Sandra-Rutman_600px-280×300

    Le métier de courtier en crédit attire de plus en plus de personnes ayant des projets de reconversion professionnelle. C’est le cas de Sandra Rutman, juriste de formation, qui a ouvert la franchise PresseTaux de Chantilly fin 2017.

    “Plus qu’utile, la formation initiale de PresseTaux m’a été indispensable !”

    Sandra Rutman, de formation juridique, a rejoint le réseau des courtiers en crédits de l’enseigne fin 2017 en ouvrant la franchise PresseTaux de Chantilly. Pour elle, le fait de devenir franchisé s’apparente à une “reconversion professionnelle”. Elle avait néanmoins plusieurs atouts en poche du fait de ses expériences passées, notamment dans “une société de courtage en assurances”. Et comme elle le souligne : “Le droit est, de toute manière, omniprésent aujourd’hui !” Sans parler du fait qu’exercer une activité indépendante apporte davantage de “flexibilité”, “la rigueur nécessaire à l’étude et à l’analyse des dossiers” lui sera plus qu’utile pour comprendre la “mécanique contractuelle de chaque dossier de financement”. Pour elle, la formation initiale proposée par PresseTaux est précieuse car elle lui a donné “une méthodologie et les outils de base” pour démarrer son activité en confiance, même si elle a conscience des difficultés auxquelles elle a été confrontée lors de son installation.

    Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

    Je m’appelle Sandra Rutman. Ayant une formation juridique, j’ai travaillé au sein de plusieurs sociétés de protection juridique puis j’ai intégré une société de courtage en assurances, AON France, où j’ai exercé différentes fonctions et géré notamment des sinistres. J’intervenais essentiellement dans des contentieux de responsabilité civile professionnelle pour les “professionnels du chiffre” (experts comptables, commissaires aux comptes) ou encore les administrateurs judiciaires et mandataires judiciaires (AJMJ).         

    Vous n’étiez donc pas de la profession avant de vous lancer. Pourquoi avez-vous changé de secteur d’activité pour devenir courtier en crédit négocié ?

    En effet, il s’agit pour moi d’une reconversion professionnelle. Après avoir élevé mes enfants pendant quelques années, j’ai souhaité exercer une activité indépendante m’apportant plus de flexibilité. Et j’ai choisi le métier d’intermédiaire en opérations de banque car il ne me semble pas éloigné de ma formation universitaire. En effet, l’activité de courtage en prêt immobilier et l’activité bancaire au sens large sont très réglementées. Ainsi, mon expérience professionnelle – et en particulier la rigueur nécessaire à l’étude et à l’analyse des dossiers – m’est utile pour comprendre la mécanique contractuelle de chaque dossier de financement qui m’est confié, qu’il s’agisse de la relation entre la banque et l’emprunteur ou encore celle entre le vendeur et l’acquéreur/emprunteur. Le droit est, de toute manière, omniprésent aujourd’hui !   

    PresseTaux accompagne chaque nouveau franchisé en leur proposant une formation pouvant aller jusqu’à huit semaines. En quoi vous a-t-elle été utile pour ouvrir votre franchise ?

    Plus qu’utile, la formation initiale de PresseTaux m’a été indispensable ! En effet, elle m’a permis d’avoir une approche du terrain au travers des nombreuses rencontres avec les prospects, les clients, les banques, et les apporteurs d’affaires, aux côtés de formateurs expérimentés.

    Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagnée dans votre activité ? La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

    Cette formation m’a en effet donné une méthodologie et les outils de base pour démarrer mon activité en confiance : logiciel de gestion, de facturation, de simulation, etc. Et je compte sur le franchiseur pour être toujours présent à mes côtés tout au long de la période d’exécution du contrat de franchise et pour répondre, le cas échéant, à mes besoins via, par exemple, des formations complémentaires. Je sais qu’il restera à mon écoute pour toutes éventuelles améliorations que je pourrais lui suggérer.

    En qualité de franchiseur, PresseTaux a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé concernant l’ouverture de votre franchise ?

    Jusqu’à présent, Sébastien Masure [NDLR : fondateur et dirigeant de l’enseigne] a effectivement respecté ses engagements, notamment en acceptant de redéfinir ma zone de chalandise et en me dispensant une formation pratique adéquate. Par ailleurs, il a été franc et honnête et ne m’a jamais caché les difficultés auxquelles je serais confrontée lors de mon installation.

    Quelles actions comptez-vous mener pour développer votre chiffre d’affaires et vos clients ?

    J’ai contacté plusieurs agences immobilières, lesquelles ont accepté de m’accompagner dans mon activité en tant qu’apporteurs d’affaires. Par ailleurs, je mets à contribution mon propre réseau (famille, amis, connaissances, etc.) et j’ai pour projet de faire de la publicité localement et en ligne.

    Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés pour ouvrir une franchise et rejoindre le réseau PresseTaux ?

    Je leur dirais que s’ils souhaitent rejoindre un réseau à taille humaine et s’ils sont attachés à l’esprit de cohésion et au partage d’expériences, de compétences et de connaissances, alors PresseTaux est là pour les accueillir !

    27 000 €
    Apport personnel
    27 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche

    A lire également sur PRESSETAUX

    A lire également sur ce thème

    MAIL BOXES ETC BAN SECTEUR
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur PRESSETAUX

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Je suis intéressé par la franchise PRESSETAUX Trouvez votrelocal