Fermer
Secteurs / Activités

      La bijouterie a renoué avec la croissance en 2010 - Brève du 11 février 2011

      Brève
      11 février 2011

      Après deux années en recul (-2% en 2008 puis en 2009), le marché de l’horlogerie-bijouterie en France est reparti à la hausse l’an passé. Les ventes de produits -bijoux, précieux ou fantaisie, montres, réveils etc.- ont progressé de 2% à 5,3 milliards d’euros, selon des données publiées par le Comité professionnel de développement de l’horlogerie, de la bijouterie, de la joaillerie, de l’orfèvrerie et des arts de la table.
      Les ventes de bijoux représentent à elles seules 3,79 milliards d’euros, en baisse de 0,3% par rapport à 2009. Les bijoux en or reculent de 2% tandis que ceux en argent progressent de 6%. Même croissance pour la vente de montres. Le prix moyen d’achat de bijoux demeure identique à 2009, à 57 euros.
      En termes de circuits de distribution, les bijouteries de centre-ville dont le chiffre d’affaires dépasse les 750 000 euros ont conforté leur position de leader avec désormais 30% des ventes en valeur (+1% par rapport à 2009). Les bijouteries implantées en centre commercial concentrent, elles, toujours 19% des achats. La vente à distance a progressé de 2 points, à 19%.

      Enseignes du même secteur