Fermer
Secteurs / Activités

    La cession de But semble imminente - Brève du 28 décembre 2007

    Ce ne serait plus désormais qu’une question de jours. Le groupe britannique de distribution spécialisée Kesa Electricals est visiblement proche de conclure la vente de sa filiale française de meubles et d’électroménager But (876 millions d’euros de CA) aux fonds d’investissements Colony Capital, Goldman Sachs et Merchant Equity Partners, réunis en consortium.
    Des négociations exclusives ont en tout cas été engagées dans ce sens entre les deux parties. Elles marquent le terme d’un processus à rebondissements, engagé dès 2002. Kesa avait alors déjà tenté de céder la chaîne de magasins. Sans succès, puisqu’il avait finalement refusé de vendre malgré des offres fermes à 600 millions d’euros. Cinq ans après, le groupe a revu ses ambitions à la baisse. Le bouclage qui, après des hauts et des bas, semble aujourd’hui proche, devrait ainsi se conclure à environ 550 millions d’euros.
    C’est qu’entre-temps, But – 236 magasins dans l’Hexagone dont environ 150 exploités par des franchisés “grand format ” (selon l’annuaire Toute la Franchise, publié en février 2007 par la FFF) – a connu une évolution en demi-teinte. Améliorant, ces derniers temps, ses résultats, mais se faisant voler la deuxième place du marché français de l’ameublement (derrière Conforama) par Ikea.
    À noter que la vente de But permettrait à Kesa de se recentrer sur la distribution de produits d’électrodomestique et d’électroménager et plus particulièrement sur ses enseignes Darty et Comet, respectivement leader et numéro 2 du secteur, en France et au Royaume-Uni.

    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur BUT

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise BUT
    Consultez l'Indicateur de la Franchise