Fermer
Secteurs / Activités

      La coiffure dans tous ses états

      Le Conseil national des entreprises de coiffure a récemment lancé une campagne de sensibilisation et de valorisation de la profession. Un vrai cri d’alerte alors que le secteur, en crise, s’interroge sur la viabilité et la pérennité de son modèle économique.

      Le CNEC, un porte-parole des coiffeurs

      Sommaire

      Fondé en 1995, le Conseil national des entreprises de coiffure est un syndicat national reconnu par le ministère du Travail en 1998. Le CNEC se veut le défenseur des intérêts et des valeurs de la profession auprès des pouvoirs publics, des décideurs politiques et des consommateurs.

      Présidée depuis 2002 par Franck Provost (PDG de Provalliance), l’organisation revendique plus de 1 800 entreprises (indépendants et  réseaux de franchise) pesant deux milliards d’euros de chiffre d’affaires et représentant 20 % des salariés du secteur.

      Outre le modèle économique et l’attractivité de la profession, le CNEC souhaite attirer l’attention sur la problématique décisive des locaux commerciaux. “De plus en plus de gérants coiffeurs n’arrivent pas à vendre leur affaire au moment de leur retraite”, déplore Franck Provost.

      Enseignes du même secteur