Fermer
Secteurs / Activités

    La consommation de lingerie résiste

    Alors que s'ouvrira le 21 janvier le 49e Salon International de la Lingerie, le marché des dessous, certes en baisse de -1,5 % en 2011 à 2,6 milliards d'euros, résiste mieux que le prêt-à-porter féminin.

    Les consommatrices s’accrochent à leurs dessous. Le marché français de la lingerie a enregistré l’an dernier un léger recul d’activité de 1,5 % à 2,6 milliards d’euros selon des données de l’Institut Français de la Mode (IFM). Le segment souffre moins que le prêt-à-porter pour femme dont les ventes ont, elles, baissé de 2,9 % sur la même période. “La lingerie s’en sort mieux car ce sont des achats plaisir et coups de cœur, davantage que les pièces de prêt-à-porter” analyse Cécile Vivier, chef de projet du Salon International de la Lingerie.
    Le recul des ventes de dessous se traduit par une baisse de la consommation en volume (-1 %) combinée à un recul des prix. Chaque Française a consacré en moyenne 97,4 euros à son budget lingerie 2011 (contre 99 euros en 2010). Des performances largement supérieures à la moyenne européenne (79 euros). Sans surprise, les 15/24 ans demeurent le moteur de la consommation avec 138 euros dépensés par an en moyenne.

    Les chaînes spécialisées et les multimarques progressent
     

    Au niveau des circuits de distribution, les hyper et supermarchés restent leader (22 % de parts de marché) mais sont en perte de vitesse. Les chaînes spécialisées (19 % de pdm) -dont les franchises Etam Lingerie, RougeGorge ou Soleil Sucré– sont en légère progression (+0,2 %), tout comme les détaillants indépendants multimarques (11 % de pdm).
    Les grands magasins et magasins populaires, ainsi que la vente à distance, cèdent encore du terrain. A souligner la forte percée d’Internet puisque les ventes en ligne représentent aujourd’hui 12,8 % des achats de lingerie (contre 5 % en 2007 et 6,5 % en 2009) alors que seulement 8,5 % des achats de vêtements traditionnels (homme, femme et enfant) se font sur la Toile.
    Selon une enquête menée en octobre 2011 par la société Kantar Worldpanel, le top 5 des marques de lingerie qui font rêver les consommatrices sont Aubade, Passionata, Chantelle, Chantal Thomass et Dim.
    Rendez-vous incontournable de la filière (29 134 visiteurs en 2011), le Salon International de la Lingerie 2012 se déroulera du 21 au 23 janvier à Paris, Porte de Versailles. Plus de 560 marques seront présentes pour cette 49e édition dont 68 % de griffes étrangères issues de 33 pays. Parmi les marques exposantes qui viendront présenter leurs collections, notons la présence de plusieurs concepts en franchise tels que Chantal Thomass, Petit Bateau ou Valège Lingerie.

    50 000 €
    Apport personnel
    10 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    75 000 €
    Apport personnel
    7 600 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur ROUGEGORGE LINGERIE

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise ROUGEGORGE LINGERIE
    Consultez l'Indicateur de la Franchise