Fermer
Secteurs / Activités

      La course est lancée dans le dépannage informatique

      Cinq réseaux de franchise, licence de marque ou partenariat, se développent sur ce créneau de services aux particuliers et aux entreprises apparu en France il y a quelques années.

      Le dépannage informatique est en plein essor : en France, plus d’un foyer sur deux possède au moins un ordinateur. Le marché du soutien informatique à domicile est ainsi estimé à 700 M€ en 2005. En outre, 98 % des entreprises de plus de 6 salariés utilisent des ordinateurs. Au final, Farid Marouani, fondateur de PC 30 , évalue à 1,4 Md€ par an le potentiel de la panne informatique.

      Cinq réseaux du commerce indépendant organisé se positionnent sur ce créneau, privilégiant l’une ou l’autre de ces cibles de clientèle : PC 30, Docteur Ordinateur et ChronoMicro sont davantage tournés vers les particuliers, face à Go-Micro ou Bugbusters qui s’adressent en priorité à une clientèle d’entreprises.Ces activités, très développées dans les pays anglo-saxons, perceront-elles en France, notamment auprès des particuliers ? Possible : “assistance informatique et Internet à domicile ” figurent parmi les activités de services à la personne, pouvant, depuis le 1er janvier, bénéficier d’agréments nationaux. Et ouvrant droit aux avantages fiscaux des emplois à domicile : une réduction d’impôts à hauteur de 50 % des dépenses engagées, plafonnée à 1 000€ par an et par foyer fiscal. Ce qui devrait favoriser l’essor des réseaux concernés dans les mois qui viennent.Tous nourrissent de grandes ambitions de développement, et la concurrence qu’ils se livrent les pousse à une expansion accélérée, car le nombre de places à prendre sur le territoire national sera à terme réduit. Si chacun atteint ses objectifs, plusieurs centaines de dépanneurs sous enseigne devraient se lancer dans les années qui viennent. Le marché sera-t-il suffisamment rémunérateur pour les faire vivre tous ? Une question à se poser avant de se lancer : le secteur est encore émergent, et la plupart des réseaux encore jeunes.

      Pour le candidat, le choix du réseau et de l’implantation s’avèrent donc essentiels : même si le risque est limité par la modestie de l’investissement nécessaire, le recul manque pour évaluer le potentiel des différentes chaînes. Même si, relève Christophe Langevin, en charge du développement de Docteur Ordinateur, «c’est un marché difficile à aborder en indépendant isolé, car le modèle économique doit être affiné et rôdé, ce qui n’est possible qu’en réseau.»

      Enseignes du même secteur