Fermer
Secteurs / Activités

    La FCA veut son bouclier fiscal - Brève du 1 décembre 2009

    Taxe carbone, taxe locale sur la publicité extérieure, taxe sur les surfaces commerciales… et maintenant réforme de la taxe professionnelle : c’en est trop pour la Fédération des enseignes du Commerce Associé (FCA). Lundi, elle a dénoncé dans un communiqué le lourd tribut payé par ses adhérents à la multiplication des prélèvements obligatoires et impôts, dus aux collectivités locales et à l’Etat. “Au total, ce sont ainsi plus d’une centaine de taxes qui sont aujourd’hui prélevées sur les commerçants. Taxes dont le nombre et le taux s’envolent d’année en année”, s’irrite l’organisation.
    A la veille d’une réforme de la taxe professionnelle qui risque, selon elle, d’aggraver une situation déjà très pénalisante, la FCA monte donc au créneau. Et demande aux pouvoirs publics de “définir un bouclier maximum des taxes et contributions confondues” pour les entreprises du commerce. Un geste fort qui, estime-t-elle, leur permettrait de “faire face aux fragilités de trésorerie auxquelles elles sont contraintes et de poursuivre leurs efforts en matière de prix”.
    Reste à savoir si l’appel de la Fédération, qui rassemble, rappellons-le, 124 enseignes nationales exploitant 37 150 points de vente, sera entendu en haut lieu…