Fermer
Secteurs / Activités

    La franchise et son salon annuel sous le double signe de la résistance et de l'innovation - Brève du 28 janvier 2010

    Si la crise n’épargne pas la franchise, elle n’empêche pas son développement. C’est, en substance, le message que les dirigeants de la Fédération française de la franchise ont délivré jeudi 28 janvier devant la presse, à l’occasion de la présentation des grandes tendances et des nouveautés 2010 du Salon Franchise Expo Paris.
    La France compte ainsi, depuis le 1er janvier 2010, 1369 réseaux de franchise et 51 619 franchisés, soit 130 enseignes et 2500 adhérents de plus qu’il y a un an. “Début 2009, nous nous disions confiants dans les fondamentaux de la franchise. Nous avons eu raison”, s’est félicité Guy Gras, président de la fédération.
    Certes, quelques secteurs ont été touchés, reconnaît le directeur juridique du groupe Yves Rocher : “l’équipement de la personne et de la maison, la cosmétique esthétique, par exemple”. Mais, selon lui, l’immobilier et l’hôtellerie auraient “bien tenu en franchise”. Et surtout, globalement, la formule a “très bien résisté”.
    L’impact reste pourtant à mesurer sur certains plans. Ainsi, le chiffre d’affaires global des franchisés pour 2009 n’est pas encore connu. Mais si l’on en juge par les résultats de l’enquête d’opinion CSA/FFF/Banque Populaire, réalisée auprès d’un panel de 450 franchisés au début de l’été, on peut s’attendre à ce qu’il soit, pour la première fois depuis bien longtemps, en baisse (près de 49 milliards en 2008).
    De même en matière d’emplois. “Pour s’adapter, la franchise a cherché a diminué ses charges“, a expliqué Guy Gras, “en réduisant ses surfaces et la taille des équipes en magasin”. Même si cela s’est fait selon lui “sans licenciement”. Au final, la fédération assure que le nombre total d’emplois induits par les franchisés s’est accru de 15 000 en 2009, pour atteindre 300 000 (400000 si l’on compte les salariés des franchiseurs).
    “Notre succès est basé sur la relation humaine, l’écoute, le dialogue et le professionnalisme de franchisés formés qui partagent un concept et un profit”, a expliqué le président. “Aujourd’hui, beaucoup de cadres et de salariés en entreprise aspirent à créer leur propre affaire pour ne pas subir les aléas d’une économie qu’ils ne maîtrisent pas. La franchise va profiter de cet élan” a lancé Guy Gras qui s’est déclaré à nouveau “confiant pour 2010”.
    Un sentiment partagé visiblement par Sylvie Gaudy, directrice de Franchise Expo Paris, qui a annoncé la présence – du 14 au 17 mars prochain – de 450 enseignes à la Porte de Versailles (soit 50 de plus qu’en 2009). Avec une prédominance des secteurs restauration, alimentaire, décoration et équipement de la maison (qui cherche à rebondir). Au total, 20 pays seront représentés, dont le Maroc, invité d’honneur. Parmi les exposants, les visiteurs pourront découvrir 90 nouveaux concepts de franchise ou de commerce associé. Pendant la crise, l’innovation continue.