Fermer
Secteurs / Activités

      La franchise regarde dans le rétroviseur - Brève du 27 novembre 2013

      Brève
      27 novembre 2013

      Pour sa 10ème édition, l’Enquête annuelle sur la franchise réalisée par l’institut CSA pour la Fédération française de la franchise et le Groupe Banque Populaire a choisi de mesurer les évolutions de ce modèle économique sur les 10 dernières années.

      Réalisée en juillet 2013 par l’institut CSA auprès de 406 franchisés et 200 franchiseurs, la 10ème enquête annuelle Banques Populaires/Fédération française de la franchise, dont les résultats ont été présentés mardi 26 novembre, a permis cette année de mesurer l’évolution de cette forme du commerce sur 10 ans.
      Ainsi, entre 2004 et 2012, le nombre de réseaux de franchise a presque doublé, passant de 835 à 1 658 (+98 %), selon les chiffres de la Fédération française de la franchise. Tandis que le nombre de points de vente franchisés a progressé de 77 %, passant de 36 773 en 2004 à 65 059 en 2012 (soit +7 % par an en moyenne). Le chiffre d’affaires global de cette forme de commerce a quant à lui augmenté de 21 % sur la période, passant de 41,73 à 50,68 M€.
      A noter : cette croissance s’est accompagnée d’une évolution du profil des réseaux : aujourd’hui, 60 % des franchiseurs réalisent moins de 10 M€ de chiffre d’affaires annuel. Or, ils n’étaient que 30 % en 2004 : la hausse du nombre de réseaux s’est donc accompagnée d’une baisse de la taille des structures.
      Parmi les enseignements de l’enquête 2013, le chiffre d’affaires médian des franchisés, en baisse pour la deuxième année consécutive, atteint selon leurs déclarations 400 000 € contre 475 000 € en 2012 et 520 000 € en 2011. De même, leur revenu individuel moyen annuel fléchit à 32 700€, contre 34 500 € en 2012 et 35 000 € en 2011. Il reste toutefois supérieur à 40 000 € pour 27 % d’entre eux. Toujours selon cette enquête, 47 % des franchisés considèrent qu’ils gagnent mieux leur vie qu’un salarié, et 48 % qu’un commerçant isolé. Ils étaient, respectivement, 55 et 54 % en 2012.