Fermer
Secteurs / Activités

    LAFORET – Préférence pour l’immobilier ancien

    MARCHÉ DE L’IMMOBILIER ANCIEN : 2017, L’ANNÉE DES RECORDS ?

    Selon le Réseau Laforêt, la tendance sur le marché de l’immobilier ancien, constatée au premier trimestre 2017, se confirme en cette fin de semestre. Les projets d’acquisition ne faiblissent pas et restent toujours nettement supérieurs à l’offre disponible.

    Ainsi, parmi les principaux indicateurs retenus pour ce premier semestre 2017 :

    • TRANSACTIONS : +14% (au niveau national). Ce début d’année se distingue de celui de 2016, par l’absence d’un ralentissement des ventes, alors que traditionnellement, les premiers mois de l’année sont plutôt « calmes ». Sur ce premier semestre 2017, on n’a constaté aucun immobilisme du marché, qui tourne à plein régime.
    • DÉLAIS DE VENTE : 85 JOURS (au niveau national). A Paris, les ventes passent même sous la barre symbolique des 2 mois, à 59 jours.
    • PRIX : +2,5% (au niveau national). Les prix progressent de 2,5 % au niveau national sur les 12 derniers mois (+6,2% à Paris, +3,8% en Île-de-France et +2,4% en régions). Le prix moyen au m2 flirte avec la barre symbolique des 3 000 €, à 2 925 €.
    • MARGES DE NÉGOCIATION : 4,3% (au niveau national). Les marges de négociation se sont nettement resserrées. Elles sont de 4,3% en moyenne au niveau national, de 2,7% sur Paris, de 4,1% en Île-de-France et de 4,9% en régions. On est ainsi passé sous les 5% sur l’ensemble du territoire.

    En outre, Laforêt remarque que les RÉSIDENCES SECONDAIRES suscitent de nouveau l’intérêt, notamment sur les biens inférieurs à 150 000 €. Il s’agit principalement d’une clientèle issue des grandes agglomérations, qui s’intéresse aux stations balnéaires du littoral atlantique, plus accessibles que celles de la méditerranée ou dans les régions situées à moins de 2h de Paris en transports.

    Comme le rappelle Yann Jéhanno, Président de Laforêt : « La demande reste fortement stimulée par les primo-accédants, qui ont tout à gagner et se hâtent d’acheter pour bénéficier de taux de financement extrêmement favorables. Très présents également, les investisseurs misent de nouveau sur la pierre. Seuls les secundo-accédants naviguent toujours entre deux eaux, portés par une confiance retrouvée, mais redoutant une reprise économique encore fragile. »

    50 000 €
    Apport personnel
    28 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur LAFORET

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise LAFORET