Fermer
Secteurs / Activités

    Le commerce en réseau vu par l'Insee - Brève du 24 décembre 2009

    Après avoir ausculté la franchise en novembre 2008, l’Insee s’est penché sur “Les réseaux dans le commerce” dans une étude (*) publiée en décembre 2009 (mais portant sur les années 2005 et 2006). Selon la division Commerce de l’Institut national de la statistique, 120 000 points de vente sur un total de 430 000 étaient regroupés en réseau en 2005, sous une enseigne commune ou autour d’une centrale d’achats. Au total, un millier de réseaux réaliseraient 84 % du chiffre d’affaires du commerce de détail.
    Trois formes d’organisation prédominent selon l’Insee : les succursalistes, “prépondérants dans les réseaux d’habillement et de chaussures”, les groupements, majoritaires “parmi les réseaux de supermarchés et d’hypermarchés” et les franchises, mieux représentées “dans l’alimentation (hors grandes surfaces) et l’artisanat commercial”.
    Les groupements sont parmi les réseaux les plus grands, avec 200 points de vente en moyenne, selon cette étude. Tandis que “les réseaux succursalistes purs” sont “les plus petits, avec 60 points de vente en moyenne”. Enfin, la moitié des réseaux étudiés sont mixtes : “tous les magasins appartenant à un même réseau ne sont pas liés à la tête de réseau par le même type de contrat”.

     (*) « Les réseaux dans le commerce », Insee Première n°1269, décembre 2009.