Fermer
Secteurs / Activités

    Le commerce un peu essouflé en 2005. - Brève du 22 mai 2006

    Même si la consommation des ménages a été dynamique en 2005 selon l'Insee (+2,1%), la croissance du commerce de détail s'est ralentie (+1,7% en volume contre 2% en 2004). Des signes “d'essouflement voire de repli” se sont manifestés en effet “dans plusieurs secteurs du commerce”. Grâce à “la bonne tenue de l'investissement en logement” des Français et à “l'essor des produits numériques”, “les spécialistes de l'équipement du foyer et à un moindre degré de culture, sport et loisirs” comptent parmi les plus en forme. Grandes surfaces généralistes (alimentaires ou non) et grands magasins le sont moins. Quant à l'automobile (commerce et réparation rapide), ses ventes au détail ont progressé “sensiblement moins qu'en 2004”. A noter, parmi les gagnants, les magasins de produits surgelés et internet (pour les voyages). Bien qu'elles représentent, selon leurs fédérations, plus d'un tiers des ventes du commerce de détail, les chaînes de franchise et de commerce associé ne sont toutefois pas isolées dans les comptes de la Nation.