Fermer
Secteurs / Activités

      Le Fitness pour dames en 30 minutes attaque l'Hexagone.

      Importées des Etats-Unis, les salles de fitness à destination exclusive des femmes tentent de faire une percée en France. Quatre concepts très proches s’affairent déjà sur un marché jugé porteur.

      La course à l’occupation du terrain. Elles s’appellent Curves, Lady Fitness, Lady Moving, O’Sport et en quelques mois elles ont décidé de s’imposer sur le marché français. La cible de ces enseignes de salle de fitness : les femmes actives souhaitant pratiquer une activité physique régulière en un minimum de temps et loin du regard des hommes. Un concept qui fait fureur aux Etats-Unis où l’enseigne Curves (seule américaine présente en France) compte un centre pour deux McDonald’s. Si tous rêvent d’un développement identique rien n’est encore joué pour partir à la conquête de ces 8 millions de clientes potentielles. Pourtant, un développement ambitieux est envisagé. De 21 salles aujourd’hui tous concepts confondus, ces enseignes souhaitent passer à 115 d’ici à la fin de l’année.Un concept féminin plus simple pour les franchisés ?
      Implantées dans des centres d’affaires ou des emplacements en N°1 bis, ces salles se basent sur un même concept : des parcours sportifs de 45 minutes maximum sur des machines adaptées aux femmes dans une ambiance de proximité. En comparaison de leurs sœurs «multisexes », elles s’implantent sur de moindres surfaces (150 à 300 m²), fonctionnent sur de faibles amplitudes horaires et avec moins de personnel. Le paiement à l’avance est possible, mais les formules d’abonnement avec engagement sont proscrites.Qui va tirer son épingle du jeu ? Première à s’être lancée en France en septembre 2004, Lady Fitness a étendu son offre avec des soins esthétiques. De son côté Lady Moving, implantée depuis octobre 2005 et issue du réseau Moving, propose une parapharmacie, un solarium et un spa. Les autres, nées entre temps, restent concentrées sur l’offre « machines » d’où un investissement initial moindre (85 000 euros en moyenne contre 200 000 pour Lady Fitness). Si les enseignes bloquent le nombre d’inscrites à 350 pour des raisons de convivialité, le point mort serait atteint aux alentours des 125 clientes.
      Côté emplacement, ces réseaux visent, avec un réel optimisme, des zones de chalandise minimales de 30 000 habitants d’où un développement qui pourrait se faire très rapidement à condition que la demande suive. Car la concurrence fait rage entre ces différents acteurs implantés depuis à peine quelques mois. Une situation qui ne devrait pas s’apaiser puisque l’américain « Contours Express » lorgne déjà sur l’Hexagone.

      Enseignes du même secteur