Fermer
Secteurs / Activités

    Le Marché aux Affaires accélère la cadence

    L'enseigne de produits discounts pour la maison devrait passer de 45 à 55 points de vente en France avant le printemps. Le Marché aux Affaires vise à terme 150 franchises sur le territoire.

    La crise a parfois du bon. Et ça n’est pas Bernard Levy, ex-Bazarland passé à la direction du Marché aux Affaires il y a quelques semaines, qui dira le contraire. La conjoncture actuelle, observe ce spécialiste du discount, “booste la fréquentation des solderies, augmente le nombre de porteurs de projets en franchise dans ce domaine et créé une vraie marge de négociation au niveau des loyers”. Bref, agit en “accélérateur de croissance”, pour le secteur en général, et, estime-t-il, pour son nouveau réseau en particulier. Ce dernier a de fait prévu d’enchaîner les ouvertures au cours des mois à venir.
    “Nous avons terminé 2012 avec 45 magasins. Une dizaine d’inaugurations, dont 6 créations pures, doivent avoir lieu avant le printemps. Si bien que notre objectif d’atteindre 60 unités à la fin de l’année sera sans doute dépassé”, détaille le directeur général. D’autant que Le Marché aux Affaires sera pour la première fois, cette année, présent sur Franchise Expo Paris. Où l’enseigne mettra en avant ce que Bernard Levy considère comme de “sérieux atouts” face à la concurrence.

    Un concept “accessible et rentable”

    Parmi eux, le positionnement de discounter pur du réseau. “Dans nos points de vente, les prix ne sont pas seulement plus bas, ils sont vraiment décalés. Vous pourrez y trouver une paire de rideaux à 3 euros, par exemple. Et comme l’offre est cohérente, les volumes sont bons : un magasin réalise en moyenne 1 000  €/m² de chiffre d’affaires annuel, sans aucune publicité”.
    Le franchiseur insiste aussi sur l’accessibilité de son concept. “Il est le moins onéreux du marché puisque stock inclus et grâce, notamment, à l’utilisation de meubles d’agencement d’occasion – un choix transparent pour le client final – la création d’un point de vente (1 000 m² environ) ne coûte à nos franchisés qu’autour de 250 000 €, dont 60 à 80 000 € d’apport personnel”.  
    Il rappelle, enfin, que pour discount et rurale qu’elle soit (elle cible les zones de chalandise de 15 000 habitants), sa chaîne n’en néglige pas pour autant son image et son marketing. “Nous venons de mettre en place une nouvelle identité visuelle pour nos magasins, plus jeune et plus féminine, enrichissons en permanence notre programme de fidélité et nous apprêtons à lancer un nouveau site Internet. Tout cela devrait générer encore plus de trafic dans nos magasins”, annonce Bernard Levy. Qui estime à terme pouvoir créer, par ralliement de bazars existants et création de nouveaux points de vente, 150 Marché aux Affaires en France.

    80 000 €
    Apport personnel
    10 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur MARCHE AUX AFFAIRES

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise MARCHE AUX AFFAIRES Trouvez votrelocal