Fermer
Secteurs / Activités

    Le réseau Orpi lance un programme pour faire baisser les prix de l'immobilier - Brève du 14 janvier 2013

    Brève
    14 janvier 2013

    Le réseau coopératif Orpi Solutions Immobilières (1 250 agences adhérentes en France) lance un programme baptisé “Revisitons les prix” avec pour objectif de “faire baisser les prix de 5 à 15 % pour les ramener au juste prix du marché”.

    “Pour sortir de l’impasse dans laquelle nous nous trouvons actuellement, en attendant la construction massive de logements, seul remède durable à la crise du marché immobilier, les prix doivent baisser de 5 à 15 %”, estime Bernard Cadeau, Président du réseau coopératif Orpi (1 250 agences adhérentes en France). Avec son programme “Revisitons les prix”, l’enseigne a donc décidé de s’engager dans “une démarche de sensibilisation et d’accompagnement pédagogique de ses vendeurs face aux nouvelles considérations du marché immobilier en France”.
    Une façon pour le réseau Orpi, qui a lui-même enregistré en 2012 une baisse de 16 % du nombre de transactions, de mettre en avant le “rôle crucial de l’agent immobilier” sur un marché marqué par “des écarts inquiétants entre le prix souhaité par le vendeur et le prix vendu” (-15 % en moyenne sur l’ensemble de l’année 2012), “des délais de vente qui franchissent le seuil des 100 jours” (contre 70 jours en 2011) et “un pouvoir d’achat des ménages en baisse de 15 à 20 % en deux ans”.
    Dans les 1 250 agences du réseau et durant le 1er trimestre 2013, les agents immobiliers Orpi vont donc “rencontrer un à un les vendeurs concernés par une actualisation de prix” et “travailler avec eux à la revalorisation de leur bien” grâce à un outil exclusif, “l’Etude Comparative de Marché”. Un pré-test de cette initiative, mené à Bordeaux, aurait déjà entraîné “une baisse des prix au m² de 3 %”, “une réduction du délai de vente de -17 %” et “une augmentation des ventes de +20 % au second semestre 2012”.
    “Même en revoyant leurs prétentions à la baisse, quelle que soit la date à laquelle ils ont acheté, économiquement, aujourd’hui, les vendeurs restent gagnants”, prévient Bernard Cadeau. “Si l’on veut débloquer le marché, il faut ramener les vendeurs à la raison, conclut-il. Notre rôle est de donner des prix de marché justes afin de remplir notre mission qui est de rapprocher vendeurs et acquéreurs.”

    50 000 €
    Apport personnel
    12 500 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur