Fermer
Secteurs / Activités

      Le sort des enseignes Fly, Atlas et Crozatier se précise - Brève du 29 octobre 2014

      Brève
      29 octobre 2014

      Neuf offres de reprise partielle des réseaux du groupe Mobilier Européen ont finalement été remises ce matin au TGI de Mulhouse, qui se prononcera sur l'ensemble du plan de cession à la mi-novembre.

      Le sort des enseignes Fly, Atlas et Crozatier, appartenant au groupe alsacien Mobilier Européen, placé en redressement judiciaire en septembre, se précise. Sur 21 offres de reprise déposées en octobre, 9 ont finalement été jugées recevables par les administrateurs judiciaires et déposées, ce matin, à la chambre commerciale du Tribunal de grande instance de Mulhouse. Qui statuera sur l’ensemble du plan de cession à la mi-novembre.

      L’offre la plus importante émane du directeur financier du groupe, Nicolas Finck qui, via sa société NF Holding, s’est engagé à racheter  41 succursales Fly ainsi que les contrats de franchise liant le groupe à ses partenaires indépendants (48 magasins concernés). Le repreneur envisage « un repositionnement stratégique du concept Fly« , impliquant notamment un développement de l’offre déco de la chaîne jeune habitat, devant lui permettre de mieux résister aux grands acteurs du marché. 

      But est pour sa part candidat à la reprise de 2 magasins Fly et 4 magasins Atlas, dans l’optique de les passer sous ses couleurs. Une offre présentée par la société Casalys, constituée de cadres de l’enseigne et portant sur la reprise de 4 points de vente Crozatier a également été confirmée. Conforama, qui avait racheté 1 Fly et 8 Atlas en France, ainsi que 19 Fly en Suisse en mars 2014, semble en revanche ne plus être sur les rangs.

      Ces offres permettraient globalement de sauver une centaine de points de vente (sur 143), 1 009 emplois au siège et dans les magasins détenus en direct par Mobilier Européen (sur 2 076), 1 600 autres dans les franchises. Si un redécollage de Fly semble, compte-tenu des projets annoncés, envisageable, l’avenir paraît compromis pour Atlas (meubles moyenne gamme) et Crozatier (meubles moyenne à haut de gamme), même si le groupe assure que les deux marques « devraient continuer d’exister ».

      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur FLY

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise FLY