Fermer
Secteurs / Activités

    Le sport en pole position

    Les coopératives généralistes d’articles de sport ont signé des performances encourageantes dans leur recrutement. La bijouterie a peu brillé. Les spécialistes du bien-être encore moins.

    Intersport joue la carte de l'offensive

    A l’instar des opticiens et de quelques grands coiffeurs, les distributeurs d’articles de sport se démarquent un tant soit peu par leur dynamisme dans une météo économique globale assez terne pour l’équipement de la personne. Au cours d’une année 2012 riche en événements sportifs (Euro de football, JO de Londres), les généralistes Intersport et Sport 2000, challengers d’un marché dominé par le succursaliste Décathlon, ont plutôt marqué des points.

    Engagé depuis 2011 dans un plan de développement visant à frôler les 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires et les 20 % de parts de marché à l’horizon 2015, Intersport a joué la carte de l’offensive sur tous les terrains, enregistrant une croissance de son parc total (+9 à 579 points de ventes – plaine et montagne – adhérents). 2013 devrait permettre à la coopérative de passer le cap des 600 adresses.

    En parallèle, le groupe s’est distingué par le rachat de la franchise américaine The Athlete’s Foot (430 magasins dans 23 pays). Une acquisition stratégique qui doit lui permettre d’aller concurrencer les concepts moyens formats de centre-ville type Foot Locker ou Courir (groupe Go Sport).

    Autre pari : celui du lifestyle avec le lancement de Black Store (6 pilotes à fin 2012), un concept combinant mode, chaussures et accessoires.

    Enseignes du même secteur