Fermer
Secteurs / Activités

      L’école La Mie Câline enjeu social d’un développement durable - Com. de presse du 22 décembre 2009

      Com. de presse
      22 décembre 2009

      192 magasins, 1.800 personnes, 150 emplois créés chaque année, 40 millions de clients servis… bienvenue à La Mie Câline, l’un des plus importants centres de formation «métiers» dans l’univers des terminaux de cuisson.

      Une Ecole de formation interne pour toutes les ambitions

      25 ans de savoir-faire formalisés et concrétisés en 2007 par la création d’une école de formation interne qui véhicule les valeurs sociales de l’entreprise. Outre la solide formation initiale dispensée aux futurs franchisés et directeurs de filiales, l’Ecole La Mie Câline s’attache aussi à la formation des salariés du réseau.

      En 2009, près de 2.000 heures de formation ont été dispensées à quelque 650 collaborateurs (préparateurs, vendeurs, assistants, managers).

      Objectifs :

      «La Mie Câline croit fermement au potentiel des hommes et des femmes qui travaillent dans le réseau. La croissance de l’enseigne repose sur la cohésion d’un groupe qui s’auto enrichit. Notre plus belle réussite : faire grandir le groupe tout en aidant les Hommes à grandir» témoigne Lara Barreteau-Poulain, responsable communication de l’enseigne.

      Des outils diversifiés, des cursus sur-mesure
      Métier par métier, l’Ecole La Mie Câline propose chaque semestre au réseau un catalogue de formations adaptées à chaque niveau (débutant et confirmé).

      «Présentiel», «téléformation» ou «e-learning» : la diversité des outils proposés permet à chacun de composer son propre cursus d’apprentissage. Selon la nature des compétences à acquérir, les cours sont dispensés individuellement, ou de manière collective à une équipe ou à un groupe de magasins. Les formations débouchant sur des changements de poste sont validées par un examen.

      «Les magasins ont du mal à libérer un salarié. Il a fallu inventer plusieurs méthodes pour coller à leurs attentes, répondre à des besoins ponctuels et accompagner l’évolution professionnelle des salariés», explique Laurence Brochet, responsable de l’Ecole La Mie Câline.

      Ainsi, les «assistants-managers» sont formés au siège de l’enseigne. Un franchisé embauche un nouveau collaborateur : la plateforme de « e-learning » se charge de lui enseigner les procédures d‘hygiène. Des difficultés à maîtriser les fonctionnalités du logiciel de gestion ? La «téléformation» prend la main. Demande spécifique
      d’un magasin pour son équipe ? Une formation «intra» est immédiatement mise en place. Besoin de former simultanément tous les magasins du réseau ? La plateforme «e-learning» offre la réactivité nécessaire.

      Une passerelle vers la création d’entreprise
      L’école La Mie Câline sert de plus en plus de passerelle aux jeunes salariés du réseau pour se lancer dans l’exploitation d’une franchise.
      Ainsi, un vendeur en magasin peut devenir assistant-manager, puis responsable ou patron d’une unité après quelques années de pratique des métiers de La Mie Câline.

      > Assistant manager à Flers, Pascal Le Godec participe à la création du magasin La Mie Câline de Granville. Il prend 20% de participations et rachète l’affaire trois ans plus tard. «Mes 20 % avaient pris beaucoup de valeur. J’ai eu la chance d’avoir un patron qui m’a bien formé, qui m’a donné la possibilité de m’épanouir et de me lancer».

      > Titulaire d’un CAP Boulangerie, Julien Ribanneau, 26 ans, ouvre son magasin La Mie Câline en mars 2009 à Nogent Le Rotrou. «J’ai démarré à 16 ans chez un artisan boulanger avant de travailler dans un supermarché. Vendeurpréparateur, puis assistant-manager à La Mie Câline pendant 3 ans, j’ai eu envie d’ouvrir mon propre magasin». Convaincue de sa motivation, de ses capacités et de sa passion du métier, La Mie Câline a décidé de lui offrir sa chance en accompagnant son projet par un système de location-gérance.

      > Vendeur-préparateur pendant 2 ans puis assistant-manager à Chambéry Cédric Pesselon rencontre Nadia Madi, alors vendeuse dans le même magasin. Ils décident d’écrire ensemble leur parcours professionnel. En février 2007, ils créent leur magasin La Mie Câline au Puy-en-Velay.

      > Entré à 22 ans comme vendeur-préparateur à La Mie Câline de Fontenay-le- Comte, Olivier Giraud se voit confier un poste d’assistant-manager. Trois ans plus tard, il est promu responsable du magasin de Niort. A 35 ans, ayant gravi toutes les étapes pour devenir chef d’entreprise, il reprend à son propre compte La Mie Câline de
      Vendôme.

      > «La Mie Câline donne leur chance aux jeunes !». James Foucault et Anne- Sophie Gremy postulent pour la franchise en 2008. Ils ont alors 27 et 21 ans. Pour sécuriser leur projet, Thierry Kermarrec (responsable intégration de l’enseigne) leur propose dans un premier temps un poste salarié à La Mie Câline à table de Bonchamps les Laval. Six mois plus tard, ils suivent le module «assistant-manager» avant de repartir parfaire leur expérience. Leur projet pourrait se concrétiser en 2011 avec un premier palier en location-gérance…

      80 000 €
      Apport personnel
      30 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur LA MIE CALINE

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise LA MIE CALINE