Fermer
Secteurs / Activités

    Léger recul d'activité pour les opticiens au premier semestre - Brève du 8 octobre 2012

    Dans un contexte économique défavorable, le marché de l'optique a enregistré un repli de 0,2 % de son chiffre d'affaires sur les 6 premiers mois de l'année, selon GfK.

    Inflation, pouvoir d’achat en baisse, pessimisme des ménages : autant “d’indicateurs économiques anxiogènes” qui ont pesé sur les dépenses d’optique, en repli de 0,2 % lors du premier semestre d’après l’institut d’études marketing GfK. Au 30 juin 2012, le parc français atteignait 11 400 points de vente – soit 300 unités supplémentaires en 12 mois – générant un chiffre d’affaires de 5,699 milliards d’euros.
    Malgré ce léger repli, “l’optique reste un secteur solide, estime Benoit Lehut, Directeur Général Adjoint Home and LifeStyle chez GfK. La démographie est favorable à l’achat d’équipements optiques, ainsi que le soutien des complémentaires santé. En juin, la consommation est légèrement repartie à la hausse (+0,2 %)”.
    A noter que de plus en plus d’opticiens diversifient leur offre vers l’audiologie. D’après GfK, plus de 11% des magasins disposent dorénavant d’un espace dédié à l’audiophonologie, soit trois points de plus qu’en 2010.