Fermer
Secteurs / Activités

    Les nouveaux défis de Troc.Com - Brève du 28 janvier 2011

    Il est revenu pour “rasséréner” le réseau et lui donner une “nouvelle impulsion”. Fondateur de Troc.Com en 1982, parti en retraite il y a 8 ans, Jean-Pierre Boudier (photo), a depuis quelques mois repris la présidence de l’enseigne. Son objectif est clair : “remettre la chaîne sur les rails”.
    Car Troc.Com n’a pas échappé aux effets de la crise. Passé de 148 à 144 millions d’euros entre 2008 et 2009, le chiffre d’affaires du réseau a de nouveau reculé de près de 5 % l’année dernière, pour s’établir à 137 M€. Tous les magasins ont été touchés. Le phénomène a d’ailleurs poussé le groupe à se séparer progressivement de ses points de vente en propre “qui n’atteignaient plus les standards de rentabilité”. De 35 historiquement, leur nombre était descendu à 15 à l’été 2010 et les cessions se poursuivent. Les quelques 130 franchisés français de la chaîne (et les 45 européens) n’ont pas été épargnés, subissant, selon leur implantation, des “diminutions de CA de 1 à 3 % “, indique Jean-Pierre Boudier.
    Alors, pour relancer la machine, la chaîne annonce de nouvelles orientations stratégiques. Afin de coller davantage à la demande, Troc.Com a ainsi décidé de diversifier ses sources d’approvisionnement. Désormais, l’enseigne, qui déjà vendait de la literie neuve, proposera aussi de l’électroménager, des canapés ou encore des cuisines, issus de fins de séries d’usines ou de liquidations.
    Elle projette par ailleurs de créer un système d’apporteurs d’affaires, par lequel des déménageurs, agents immobiliers, magasins de neuf, la mettraient en contact avec des particuliers potentiellement déposants. Enfin, le réseau va se lancer dans l’achat-cash, notamment d’articles high-tech : informatique, image, son, téléphonie… De nouvelles orientations qui, couplées à une réorganisation des points de vente, doivent, selon Jean-Pierre Boudier, permettre de “booster significativement leur chiffre d’affaires”.
    Pour enfoncer le clou et contrer la concurrence grandissante des sites Internet comme E-bay ou Leboncoin, Troc.Com inaugurera en 2011 son propre service en ligne de petites annonces gratuites entre particuliers. “Un nouveau palier va être franchi dans notre stratégie e-commerce”, assure ainsi le président de l’enseigne.
    L’expansion, elle aussi, semble de nouveau d’actualité. Et le mouvement a été lancé avec le rachat par Troc.Com (via sa holding financière Fitroc) de son concurrent La Trocante, alors en liquidation judiciaire, à l’automne 2010. “39 des 56 ex-franchisés de l’enseigne nous ont suivi. Nous allons maintenant faire évoluer leur concept pour le relancer”, explique Jean-Pierre Boudier.
    Les deux réseaux devront être complémentaires. Les unités Troc.Com continuant de réaliser 80 % de leur chiffre d’affaires sur le dépôt-vente, tandis que les adhérents La Trocante tireraient eux 50 % de leur CA de l’achat cash. Prochaines ouvertures prévues, sous l’une ou l’autre des bannières : Tours (37) en avril et Commercy (55) en mai.

    70 000 €
    Apport personnel
    30 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur TROC.COM (TROC DE L’ILE)

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise TROC.COM (TROC DE L’ILE)
    Consultez l'Indicateur de la Franchise