Fermer
Secteurs / Activités

      Les prestations à domicile décollent

      A la faveur du plan Borloo pour le développement des services à la personne, ces activités, comme l’aide aux personnes âgées, connaissent un essor qui permet aux réseaux spécialisés de recruter davantage.

      Le marché des services à la personne à domicile est-il en train de connaître le fort développement prédit par de nombreux observateurs ? Moins d’un an après l’entrée en vigueur, début 2006, du plan Borloo pour le développement de ces services, une étude du cabinet Precepta (groupe Xerfi) semble l’indiquer.
      Selon ce document, le marché aurait enregistré en 2005 une progression de près de 23 %, soit près de 8 millions d’heures effectuées dans les emplois familiaux pour l’année écoulée. Et les experts de Precepta tablent sur une croissance à 2 chiffres pour l’année en cours.
      Historiquement dominé par les associations et le travail en direct, le secteur enregistre en outre une montée en puissance des entreprises privées : l’étude en recensait 2 200 fin juin (contre 1 600 en 2005 et 573 en 2004).
      Et leur rythme de création se serait emballé : 600 auraient ainsi vu le jour au cours du seul premier trimestre 2006. Ce phénomène concerne de très nombreux créneaux d’activité (ménage, aide informatique, soutien scolaire) et quelques réseaux faisant appel au commerce indépendant organisé.
      Les tâches ménagères, les activités liées à l’enfant et l’aide aux personnes âgées occupent toujours la grande majorité du marché. Sur ce dernier créneau, l’expansion en franchise de la chaîne Adhap Services au cours des derniers mois illustre de façon frappante l’essor de ce type d’activités.
      L’entrée en vigueur du plan Borloo, en levant certains freins administratifs à la création, a en effet permis au réseau, créé en 1997 et développé en franchise depuis 2001, de reprendre son expansion « après une année et demie de mise en sommeil », pour dépasser 60 centres franchisés en France.
      Toutefois, l’importante atomisation des entreprises, avec une très grande majorité de PME et d’entreprises individuelles, menacerait le développement du secteur, selon les experts de Precepta. Tandis que d’autres observateurs s’inquiètent des risques liés au rachat de réseaux existants par de nouveaux entrants, les assureurs en particulier. Un phénomène récemment illustré par l’entrée d’Axa dans le capital de Maison & Services (spécialisé dans l’entretien de la maison).
      L’intérêt des grands groupes pour le potentiel de l’activité semble quoi qu’il en soit de bon augure pour les candidats à la franchise, qui voient ainsi reconnus le potentiel du marché et le professionnalisme de leur franchiseur.

      Enseignes du même secteur