Fermer
Secteurs / Activités

    Les ventes d'horlogerie-bijouterie à la baisse en 2008 - Brève du 17 février 2009

    Les bijoux n’ont pas spécialement brillé en 2008. Les ventes de l’horlogerie-bijouterie en France ont chuté à 5,3 milliards d’euros l’année dernière, soit une baisse de 2% par rapport à 2007 (qui avait enregistré une forte croissance de 5% par rapport à 2006), indique une étude du Comité professionnel de développement de l’horlogerie, de la bijouterie, de la joaillerie, de l’orfèvrerie et des arts de la table. Ce sont principalement les bijoux en or qui ont fait les frais, avec une baisse de 5% des ventes. Les bijoux en argent affichent en revanche une hausse de 5%, quand les ventes de montres (23% des ventes du secteur) progressent de +1%.
    En 2008, ce sont 65 millions de bijoux qui ont été vendus, soit 1 million de moins qu’en 2007. Le prix moyen reste lui stable, à 60 euros (59 euros en 2007). Notons que les articles de bijouterie fantaisie progressent, tant en unités (48,5% des ventes contre 47% en 2007) qu’en valeur (12,4%% du chiffre d’affaires du secteur).
    Au niveau de circuits de distribution, les données restent stables, à l’image des bijoutiers situés en grandes surfaces (14% des ventes en valeur). Les bijouteries en centre commercial progressent légèrement (18%), tout comme les bijoutiers implantés en ville et affichant un CA supérieur à 750 000 euros (28%).