Fermer
Secteurs / Activités
    LA BOUCHERIE HABILLAGE SEP18

    Magali Zeller, courtier en crédit négocié, implante une nouvelle franchise PresseTaux à Dijon

    Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page
    Com. de presse
    12 septembre 2018

    Le réseau des courtiers en crédit négocié PresseTaux poursuit son développement territorial avec l’ouverture d’une nouvelle franchise à Dijon (Côte-d’Or, 21). Les perspectives d’évolution du secteur du courtage en crédit sont énormes, dans un contexte où la persistance des taux bas dynamise le marché de l’immobilier alors que les banques délèguent de plus en plus le financement de crédits.

    pressetaux – magali zeller – 12 sept2018Issue du secteur financier dans lequel elle a travaillé “depuis quinze ans” , Magali Zeller a ouvert en mai 2018 la franchise PresseTaux de Dijon, au coeur d’une agglomération “attractive” . Pour elle, le concept de PresseTaux, “ce n’est pas simplement chercher le meilleur taux, c’est aussi et surtout traiter les dossiers de nos clients comme si c’était les nôtres”. Car u n achat immobilier ou une installation professionnelle, “c’est un moment important dans une vie ” : “Les banquiers n’ont pas toujours à leur disposition le temps et les outils pour trouver une solution aux clients qui sortent des critères classiques d’octroi de crédit. Or c’est justement cette gymnastique qui m’intéresse !” Ses clients, pour qui chaque projet est “unique et nécessite réflexion” , bénéficient d’une relation gagnant/gagnant : “Le financement de nos frais étant inclus dans le prêt, le client n’a aucune avance à verser et paie moins cher que s’il était passé en direct avec sa banque.”

    Magali Zeller travaille également avec des assureurs pour que ses clients soient “couverts de la meilleure manière possible en fonction de leur situation” , y compris ceux qui présentent “des risques de santé aggravés”. Quant aux primo-accédants, elle propose “un accompagnement renforcé dans cette étape importante de leur vie”. Spécialisée sur le marché des professionnels, des agriculteurs et des viticulteurs, les professionnels peuvent avoir recours à ses services : “Dans l’exemple d’un rachat d’entreprise, mon expérience d’analyste de crédit me permet d’avoir l’oeil pour instruire au mieux les projets de mes clients et veiller à ce qu’ils se réalisent sans anicroche ni perte de temps.”

    Les courtiers de PresseTaux permettent aux particuliers et aux professionnels de tous âges – seniors compris – de faciliter l’accès à l’emprunt, en jouant le rôle d’intermédiaire entre les besoins du client et le milieu bancaire. Ils prennent en charge l’ensemble de leur dossier, de l’étude initiale à la signature chez le notaire et à la banque. Ils assurent une prise en main immédiate et soignent la qualité de l’accompagnement : les courtiers de l’enseigne se déplacent chez leurs clients, permettant une confidentialité totale et un gain de temps considérable sur l’obtention des crédits. PresseTaux propose une offre variée : des prêts immobiliers (incluant la renégociation de crédit) ou professionnels (investissement ou rachat), ou encore le regroupement de créances.

    PresseTaux a développé un large réseau de partenaires bancaires afin d’obtenir des prêts à des taux très bas. Comme la rémunération des courtiers est calculée sur l’économie que les clients réalisent sur leur plan de financement, ces derniers bénéficient de la garantie d’un service forcément gagnant. Un courtier PresseTaux est également plus réactif et à l’écoute qu’une banque classique. Avec un taux de satisfaction client de 95 %, PresseTaux bénéficie d’un taux de recommandation élevé. “C’est même un facteur important du développement actuel du réseau : parmi nos nouveaux clients, une large majorité d’entre eux ont sollicité les courtiers de PresseTaux suite à un bouche à oreille très favorable” , rappelle ainsi Sébastien Masure, fondateur et dirigeant de l’enseigne.

    Les perspectives d’évolution du secteur du courtage en crédit sont énormes : en France, la part de marché des courtiers dépasse 30 %, et il est prévu qu’elle franchisse la barre des 50 % avant la fin de la décennie. Les banques alimentent à leur manière ce phénomène car au vu de leur marge de plus en plus réduite, elles privilégient la sous-traitance aux courtiers plutôt que de former toute leur flotte commerciale. D’un côté, il y aura de moins en moins d’interlocuteurs qui traiteront du crédit dans les banques classiques et de l’autre, de plus en plus de courtiers pour accompagner les particuliers et les professionnels dans le cadre du financement de l’accès au logement ou d’une activité professionnelle.

    A lire également

    A lire également sur ce thème

    TECHNIC ASSISTANCE BAN17
    Enseignes du même secteur