Fermer
Secteurs / Activités

    Marché de l'immobilier : la Fnaim s'alarme - Brève du 16 septembre 2008

    “Pour éviter le blocage mécanique du marché qui se dessine aujourd’hui, une action urgente mérite d’être engagée.” C’est le point de vue exprimé par la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim), dans un communiqué publié hier 15 septembre. Dans lequel la Fnaim reconnaît, pour la première fois, que “la brutalité du ralentissement observé, tant sur le marché du neuf que sur celui de l’ancien, a de quoi surprendre les observateurs les plus avertis”.
    “Les marchés immobiliers sont appelés à s’ajuster pour répondre à une demande forte qui n’attend qu’à être solvabilisée”, souligne la Fnaim. Qui constate : Sur un marché dont la tendance baissière est aujourd’hui avérée, les ménages n’hésitent plus à parier sur des baisses de prix plus fortes encore dans l’avenir proche.” Dans ce contexte, s’inquiète la Fédération, “alors que les vendeurs n’ont pas encore intégré la nécessité de modérer leurs prétentions financières, le marché de l’ancien fait preuve d’attentisme.”
    La Fnaim lance donc un appel aux pouvoirs publics pour “contribuer au développement d’un système bancaire national sain, caractérisé par des critères prudentiels protecteurs des emprunteurs”. Mais aussi aux banques pour “desserrer les conditions d’octroi des prêts relais et plus largement, des crédits”. Et enfin aux professionnels de l’immobilier eux-mêmes, pour “réconcilier les intérêts des vendeurs et des acheteurs et garantir la réalisation des transactions”. La Fnaim revendique plus de 12 000 agences immobilières adhérentes.