Fermer
Secteurs / Activités

    MENTAL’O franchise: Anticiper l’orientation, les enjeux du BAC +1 - Com. de presse du 11 mai 2017

    L’actualité propulse la plateforme APB sur le devant de la scène, passant le plus souvent sous silence les autres voies d’orientation possibles. Chaque année, après le 20 mars, le sujet de l’orientation est provisoirement mis de côté. Le constat est pourtant alarmant et les chiffres révélateurs : on dénombre, en effet un taux de réussite de 88,5 % au bac et de 60 % seulement à bac +1. Abandons ou échecs en première année d’études supérieures sont souvent le reflet d’un mauvais choix d’orientation. Spécialiste du conseil en orientation scolaire et professionnelle, Mental’O s’est penché sur le sujet pour apporter, en amont comme en aval, conseils et solutions.

    S’il est reconnu que l’orientation est un enjeu sociétal, cette assertion est d’autant plus vraie dans un monde en pleine évolution où chaque individu est désormais le plus souvent amené à exercer, de façon concomittante ou successive, non pas une, mais plusieurs activités. La diversité des formations,
    l’émergence de nouveaux métiers, l’acquisition de nouvelles connaissances rendent le choix d’un cursus d’études supérieures de plus en plus complexe. Et confirment, pour Armelle Riou et Marie Thévenet, cofondatrices de Mental’O, “la nécessité d’anticiper le questionnement sur son parcours en tenant compte non seulement de ses aptitudes et de ses aspirations mais aussi de sa personnalité. Tout comme de rectifier le tir avec succès, s’il s’avère que le choix initial n’est pas le bon.

    Le bac +1, un véritable enjeu

    Face à la multitude des formations et à la diversité des établissements proposés, un bilan d’orientation peut souvent s’avérer nécessaire afin d’effectuer le bon choix et d’éviter de se retrouver en situation d’échec.
    Chiffres à l’appui, Mental’O tire, en effet, la sonnette d’alarme : seulement 60% des étudiants accèdent au niveau bac+2 à l’issue de leur première année d’études. Abandons, échecs… La jeune start-up refuse d’y voir une fatalité : il s’agit de la conséquence d’un mauvais choix d’orientation contre lequel elle entend lutter en apportant des solutions et en confortant les jeunes sur leur avenir.
    Certes, il est toujours possible de se réorienter via la plateforme APB, ouverte depuis 2015 aux étudiants en première année post-bac. Toutefois, cela engendre la perte d’une année scolaire entière avant de pouvoir effectuer à nouveau des démarches d’inscription. “Il existe des solutions alternatives, hors APB, qui peuvent convenir à chaque étudiant et leur éviter de sacrifier une année”, soulignent les cofondatrices.

    Lycéens, il n’est jamais trop tôt pour anticiper son orientation !

    On ne le redira jamais assez : l’orientation est un projet qui se réfléchit et se mûrit. La période charnière du lycée s’avère propice pour effectuer un bilan d’orientation. Celui-ci est généralement réalisé en terminale pour s’orienter vers les études supérieures adaptées à son profil scolaire. Mais il peut s’avérer judicieux de le faire dès la classe de seconde ou de première afin de choisir une filière de bac en adéquation avec sa personnalité et son projet professionnel.
    S’interroger tôt sur son avenir permet de franchir avec succès toutes les étapes qui conduisent un lycéen vers la voie de son épanouissement personnel et professionnel. Cette interrogation participe d’une démarche pro-active : chaque jeune est invité à se rendre aux journées Portes ouvertes organisées par les différents établissements d’enseignement supérieur, se renseigner sur la palette des métiers existants… En somme, non seulement à se projeter dans une activité professionnelle, mais aussi au plus tôt dans l’enseignement supérieur.

    La méthode Mental’O, des réponses rapides et concrètes

    Sensible à ce sujet, Mental’O a développé une méthode innovante de conseil en orientation scolaire et professionnelle déclinée en plusieurs bilans pour accompagner chaque jeune, lycéen ou étudiant, à chaque étape de son parcours : le bilan exploratoire permettant aux lycéens de préparer en amont leur orientation, le bilan approfondi spécifiquement conçu pour les élèves de terminale et les étudiants à bac +1 afin de définir leur stratégie de parcours d’études et d’optimiser ainsi leur réussite dans le supérieur.
    Son objectif ? Ecouter, épauler, conseiller de façon efficiente, pragmatique et rapide. Ses atouts ? Apporter des réponses concrètes sur l’orientation en privilégiant l’adéquation entre voie et profil pour guider au mieux, de façon ultra-personnalisée, vers la formation adéquate.
    Se projeter dans ses études et son avenir professionnel s’assimile à programmer un GPS, soulignent les deux fondatrices. Il convient, tout d’abord, de définir la destination, puis d’identifier, dans un second temps, le meilleur chemin pour y arriver. Car les chemins menant à une même destination peuvent être très différents d’un individu à un autre“.

    Une méthode qui a fait ses preuves, puisque Mental’O, avec plus de 50 conseillers en France, Outremer, Suisse et au Luxembourg, est aujourd’hui leader national dans son domaine. La crédibilité de sa démarche se trouve, en outre, renforcée par son intervention auprès d’adultes en voie de reconversion et par sa collaboration régulière avec des professionnels et des entreprises qui en font un interlocuteur pertinent et légitime.

    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur MENTAL’O

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise MENTAL’O
    Consultez l'Indicateur de la Franchise