Fermer
Secteurs / Activités

    Mise en liquidation judiciaire d'Easy Take - Brève du 13 janvier 2012

    L'entreprise de transport de personnes avec chauffeur, qui a récemment ouvert une franchise à Montpellier, vient d'être mise en liquidation judiciaire. Toutefois, l'activité se poursuit grâce à une autre société que le groupe avait créée quelques mois auparavant.

    C’en est fini pour Easy Take, en tout cas l’entreprise ne pourra plus poursuivre elle-même son activité. Mercredi 11 janvier, le tribunal de commerce d’Avignon a prononcé la liquidation judiciaire de cette entreprise de transport de personnes avec chauffeur créée en 2010. La société avignonnaise avait été placée en redressement judiciaire le 21 décembre 2011 pour une dette envers l’Urssaf de 270 000 euros.
    Visiblement, la société avait bien anticipé ces difficultés judiciaires en créant en mai dernier une nouvelle entité, baptisée Easy Take Investment Group, qui, selon une porte parole, va poursuivre l’activité de transport d’Easy Take. Les conséquences de cette liquidation judiciaire sont tout de même lourdes puisque les 15 téléopératrices du centre d’appel ont été licenciées pour motif économique. Cette activité centre d’appel est aujourd’hui sous traitée.
    L’une des particularités d’Easy Take est de proposer un tarif forfaitaire, que l’enseigne qualifie de low cost, par tranche de kilomètres parcourus. Les clients doivent réserver la course par internet ou par téléphone. Les véhicules vert pomme d’Easy Take circulent aujourd’hui à Nîmes et à Avignon, villes où l’enseigne est présente sous forme de succursales, et à Montpellier en franchise.
    D’après la société, la franchise de Montpellier ne sera pas impactée par cette liquidation judiciaire. Le développement du réseau avait déjà  été ralenti par la bataille judiciaire menée par le syndicat des artisans taxi qui accuse Easy Take de concurrence déloyale.