Fermer
Secteurs / Activités

    ORPI dévoile les chiffres marché “Littoral”

    ORPI – ÉVOLUTION DES PRIX AU M2 LES CHIFFRES MARCHÉ « LITTORAL » entre mai 2017 et mai 2018

     

    +5% – Le Touquet – 62 – ‘‘ Le Touquet est une ville attractive : les magasins, les commerces sont ouverts les week-ends et jours fériés. On remarque depuis septembre 2016 une recrudescence des investisseurs entre 30 et 40 ans. Ils profitent des taux bas pour réaliser un de leurs rêves : faire perdurer leur souvenir d’enfance en ayant à leur tour une résidence secondaire au Touquet.‘‘ Marie-Françoise Wilmot, ORPI Action Immobilier

    -7,5% – Carnac – 56‘‘ Les négociations, un peu plus fortes en 2017, ont tiré les prix vers le bas. Cependant, nous connaissons depuis le début de l’année une légère remontée des prix. Nous sommes optimistes pour 2018, les acquéreurs sont présents. Carnac est une station très familiale. Notre clientèle est composée à 50 % de Parisiens qui souhaitent avoir une maison secondaire au bord de mer. ‘‘ Franck Miguel, ORPI AFM Carnac Immobilier

    +0,2% – Le Croisic – 44‘‘ La stabilité du marché s’explique surtout par le fait que vendeurs comme acquéreurs sont informés et conscients de la réalité du marché. Cela incite les propriétaires à vendre au prix du marché et les acheteurs à ne pas beaucoup négocier. Nous sommes entre 3 000 et 3 300 euros du m². Nous constatons la même stabilité à Pornichet, la Baule ou encore au Pouliguen. ‘‘ Jacques Lemaître, ORPI Les Flots Bleus Immo

    +4,5% – Royan – 17 – ‘‘ Bien que certains clients nous fassent part de leur inquiétude quant aux annonces du gouvernement à propos des résidences secondaires, nous avons de plus en plus d’investisseurs locatifs depuis le début de l’année. Nous avons également de jeunes retraités qui achètent un appartement ou une maison en bord de mer, pour en faire leur résidence principale. Royan connaît depuis 3 ans environ un regain de dynamisme avec de nouveaux restaurants, des cafés… ‘‘ Cécile Levrel, ORPI Alcyade Immobilier

    +1,5% – Les Sables d’Olonne – 86 –  ‘‘ Les prix ont légèrement augmenté depuis le début de l’année, du fait de la raréfaction de l’offre face à une demande toujours plus importante. Nous assistons depuis deux à trois ans à un retour massif des investisseurs, encouragés par la baisse des taux. Les Sables d’Olonne sont de plus en plus attractifs pour cette clientèle souhaitant investir pour louer à l’année ou sur des courtes durées. ‘‘ Corinne Plissonneau, ORPI Dunes Océan

    +7% – Arcachon – 33 –  ‘‘ Avec l’arrivée du TGV, nous avons connu une hausse des prix conséquente en 1 an. Les offres se sont réduites et nous avons eu des acheteurs avisés, qui ont réduit les délais de vente. Nous avons une clientèle plutôt issue de la région parisienne qui achète une résidence secondaire pour y passer la retraite d’ici une 10aine ou une 15aine d’années et des investisseurs locatifs, qui, le plus souvent, vivent déjà dans la région. ‘‘ Pascal Aubin, ORPI Agence Centrale

    +9% – Biarritz – 64 –  ‘‘ Les acheteurs sont au rendez-vous. Le marché de la résidence secondaire est stable voire légère- ment en hausse. Il en résulte une pénurie de biens dans l’hyper-centre de Biarritz et, par conséquent, une augmentation des prix. En revanche, il y a des quartiers qui évoluent comme Lahouze et La Rochefoucauld, qui sont à 10, 20 min à pied et où les prix sont encore très intéressants, avec des biens disponibles. ‘‘Jérôme Bernex, ORPI Bernex Immobilier

    +3% – Agde – 34 –  ‘‘ La demande est soutenue et portée par différents profils d’acheteurs : les retraités, principalement sur le Grau d’Adge, les professions libérales, qui dynamisent le marché avec l’achat de leur cabinet à Agde, et les primo-accédants attirés par l’Archipel de l’eau et les projets comme le nouveau casino, le nouveau Palais des Congrès, etc. Nous voyons également l’arrivée d’une nouvelle clientèle de l’Europe du Nord, notamment grâce à l’aéroport de Béziers. ‘‘ Christian Lepeytre, ORPI Anthinea

    -6% – Bandol – 83 –  ‘‘ Le marché immobilier à Bandol est très caractéristique des stations balnéaires, avec plus de 55% de résidences secondaires. Nos acquéreurs fonctionnant surtout au coup de coeur, les conditions climatiques peu favorables en ce début d’année ont influé négativement sur leur comportement d’achat. Cette baisse de la demande a mécaniquement fait baisser les prix. Avec le retour des beaux jours, le marché repart déjà à la hausse ! ‘‘ Yannick Heintz, ORPI Paris-Mer

    +3,1% – Nice – 06 –  ‘‘ Le marché niçois est dynamique et promet de belles perspectives grâce aux projets urbains qui bougent les lignes des différents quartiers : nouvelles lignes de tram, projet Iconic de la gare… Nous voyons depuis 1,5 an environ revenir les investisseurs locatifs, ce qui influe légèrement à la hausse sur les prix des petites surfaces. Les locaux, quant à eux, profitent des taux bas et représentent une grande partie des acheteurs. ‘‘ Moïse Vergeot, ORPI Immobilière GTI

    -1,5% – Antibes – 06 –  ‘‘ L’année passée a connu des négociations plus importantes que les précédentes années, ce qui explique une très légère baisse des prix au m2. En 2018, les volumes de vente sont semblables à ceux de l’an passé. Antibes attire toujours tous les profils d’acheteurs. La clientèle étrangère a évolué, nous avons de moins en moins d’Italiens et d’Anglais et de plus en plus de Suédois, Finlandais, Norvégiens.Quant aux investisseurs, ils sont en quête de location saisonnière ou de courte durée. ‘‘ Yannick Cicile, ORPI Action Immobilier

    +0,25% – Ajaccio -2A –  ‘‘ Les lignes du marché ont beaucoup bougé ces 5 dernières années. Les prix ne se sont stabilisés que très récemment. Les avantages fiscaux liés au neuf ont attiré et continuent d’attirer les primo- accédants et les investisseurs, locaux comme continentaux ! En revanche, les prix dans l’ancien sont sur une légère tendance à la baisse. Récemment, le nouveau centre commercial a créé des emplois et a permis de faire venir une nouvelle clientèle.‘‘ Vanessa Torre, ORPI Agence du Golfe

    50 000 €
    Apport personnel
    12 500 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur